Cette page, vue 402 fois, fait partie des blog motos de Panpacific
Voir l'ensemble de ses blog motos.
Voir les blog motos de tous les membres.

Voter pour cette page    ( note moyenne : 0/10 pour 0 vote)

Yamaha 250 TDR

Il y a environ 9 ans, j'ai vendu ma 250 TDR :
Je venais de faire ma dernière ballade avec ma TDR noire et jaune .. 120 km de l’Aveyron aux portes de Toulouse.
Le nouveau propriétaire est arrivé avec un fourgon pour la ramener dans le 06 …. Retour aux sources … la première immatriculation était aussi en 06.
Cette sortie m’a permis d’apprécier encore le comportement de la TDR , sa puissance et sa légèreté ..
Je l’ai laissé sans regret ( !) car je sais qu’elle est dans de bonnes mains.

Pourquoi l’avoir vendu :
- pas de « club deux temps » à côté de chez moi
- trois motos dans le garage


Caractéristiques / historique de ma TDR :
- Yamaha 3CL
- 240 TDR
- jaune et noire
- 39 000km à ce jour
- 3CL002125
- Mise en circulation le 20 septembre 1988 à Nice (06)
- Puis immatriculée à Saint-Affrique, Aveyron (12), même proprio
- Puis Millau Aveyron (12)
- puis Villefranche de Panat (c’est moi), Aveyron (12)
-

Ma Yam je l’ai achetée en dépôt vente, en septembre 2 000, chez un agent Honda à Millau.
Elle affichait 12 000 km au compteur.
Etat de fraîcheur insolant pour ses 12 ans (autocollants complets et d’origine)
Quelques détails trahissaient son âge :
- garde-boue arrière scié (que j’ai remis en état)
- petit éclat de peinture réparé sur le réservoir
- petite fêlure sur la bulle
- petite fêlure sur ouie de radiateur droit (sans gravité et qui 4 ans plus tard n’a pas évolué)

Je croyais avoir acheté un " pseudo Trail "…. Elle en a le look, la position et c’est puis c’est tout….
Incapable d’aller sur les chemins (pneus, petite jantes, poids, puissance …)
Elle devait remplacer ma DTR 125 … déception … trois mois après j’achetai une 200 DTR.
Rien qu’une petite déconvenue, je l’avais surtout acheté pour faire du trajet boulot et la ballade .. de ce côté là, que des satisfactions.


Après plus de quatre ans de bons et loyaux service, j’ai vendu ma TDR noire et jaune pour la somme de 2 000 euros.
Acheté en septembre 2000 pour la somme de 2000 euros, elle totalisait à l’époque 12 000 km au compteur.
J’ai parcouru 27 000 km à son guidon, sans le moindre ennui.

Quatre acheteurs potentiels m’ont contacté :
- le premier a trouvé le prix (2 000 euros) trop élevé.
- le deuxième a été emballé (39 000 km, sans travaux à effectuer, jamais tomber, dans son état d’origine …), n’a pas discuté le prix.
- le troisième ….
- et le quatrième sont arrivés trop tard…..
-
Avant de rejoindre mon Aveyron, j’ai traîné mes bottes dans les magasins de Toulouse .. j’y ai vu en dépôt vente une TDR à 2500 euros qui ne valait pas la mienne (état moyen …)
Financièrement parlant, la possession de cette Yam (4 ans et demi, 27 000km parcourus) n’a été une mauvaise affaire :
- prix de vente = prix d’achat
- pas de réparation
- pas de panne
- entretien perso
- changement de plaquettes arrière, pneus, vidange, peinture sortie pot d’échappement, fuite robinet d’essence (joint)…
- huile 2t < 0.8 litre/1 000 km (vous avez bien lu !)
- essence < 6litres /100km

Je n’ai jamais considéré la TDR comme une machine de collection, ni comme une sportive, ni comme un Trail
Pour moi, c’est une moto actuelle qui convient à une utilisation quotidienne (maison / boulot … 400m de dénivelé, 11km, 50 virages).


Mon avis sur la TDR en utilisation « calme » :
C’est un 250 (2t) au look sympa, branché de Trail surbaissée qui sort la puissance d’un 650 Trail (4temps), > 50 cv
La TDR ne fait référence à aucun modèle existant …. conçue pour la route et que pour la route.
Le compte-tours sur le réservoir n’a qu’un avantage … surveiller que votre braguette est bien fermée.
La position de conduite est excellente, naturelle .. pas reposante mais efficace.
Exigeante et stressante… c’est pas une moto de feignant … d’infirme du pied droit.
Le conducteur est à coup sûr « un pilote », qui jongle avec la boite à vitesses pour trouver le bon régime ..
Moto à deux visages « Docteur Jekill et Mister hyde »
Sportive … pas méchante … toujours domestiquée … elle impressionne mais ne fait par peur.



La TDR est faite pour les jeunes et les sportifs…. demande à être cravaché
Démarre toujours facilement.
Pas de démarreur, le kick peut se pousser à la main --- incroyable
L’absence de démarreur électrique n’est pas un handicap, bien au contraire et sauve la batterie en cas d’utilisation irrégulière.
Elle se conduit dans la douleur avec un caractère exclusif, pointu.
Moteur élastique, incallable… 1000 t/mn en sixième .. sans hoquet
Le moteur de la TDR est à l’aise sur l’autoroute ( 8000 t/mn / 140 km/h). La démultiplication est parfaite.

J’ai toujours trouvé la poignée de gaz un peu trop dure à mon goût.
Pas de vibration … à part dans les rétros …. Pas de vis dévissée .. d’ampoule grillée ….
- Au-dessous de 4 000 t/mn rien ne se passe…
- A 5 000 t/mn, il commence à se passer quelque chose …
- A 6 500 t/mn, le moteur devient vraiment disponible …
- A 8 000 t/mn, le moteur s’en voit en l’air ….
- A 10 000 t/mn, le moteur régule …. Dommage
Ce qui nous donne une plage d’utilisation de 3 000 t/mn …. A la recherche du bon rapport (boite idéale)
De la puissance .. il y a … il suffit de la trouver.
La faible inertie du moteur demande en permanence du doigté.
Pour envoyer … ça envoie ….
Freinage puissant et progressif.
La roue avant est rivée au sol … Louvoiement avec top case passé 130 km/h.

Compteur optimiste (+ 10 km/h), + 5% en km
Consommations raisonnables d’huile et d’essence (uniquement SP 95)
Entretien réduit
Décalaminage pot … connais pas ! ?
Décalaminage moteur … connais pas ! ?
Fiabilité
Selle jaune difficile à garder propre
Les bougies ne posent aucun problème ( > 15 000 km)
Tenue de route saine
Duo à proscrire, moto mini
Désagréable pour les copains qui roulent derrière … odeur .. fumée … Sympa pour les mordus du deux temps.
Fume à froid … et au-delà de 140 km/h
Autonomie essence avant réserve > à 160 km (9,5 litres) / Réserve de 4.5 litres – Conso 6l/100 km
Autonomie huile > à 1 000 km


Son domaine, c’est la balade …. les routes à virages …. Elle se conduit pépère ou sportivement… entre ces deux types de conduite, la TDR ne sait pas faire ..



250 TDR

250 TDR
Performances 250 TDR :
- assis 162 km/h chrono
- 166 km/h chrono à 10 000 t/mn (position effacée)
- 13,90 s au 400 m

Seulement 50 cv / modèle 1989
Zone rouge 10 000 t/mn
2 moteurs de 125 DTR (25 cv X 2)
2 carbu de 28 mm
En réalité 240 cm3


Cliquez ici pour afficher une aideDate: 2014-02-26 16:29:27  [ Avertir billet douteux ]


Signaler ce blog à un ami
> Vos commentaires sur "Yamaha 250 TDR"  
    
Aucun commentaire à ce jour; Soyez le premier...

Ajouter un commentaire

Consommations

Date
Km
Dist
Litres
Prix/L
Total
Conso
Commentaires