Dossiers > Récits de voyage

L'écosse à moto, les highlands mai 2015

Laurent 61 ans retraité. Ma moto actuelle, BMW K1200 GT.
Il y avait très longtemps que je rêvais de faire un voyage en Ecosse à moto.
Aussi, à l'occasion de mon 60° anniversaire et de ma retraite, les amis, la famille ont participé au financement de ce projet. Restait juste à déterminer la période, voir les potes avec qui je pourrais partager cette aventure, définir le parcourt, réserver les B&B ainsi que les ferrys.
Après renseignement la meilleure période semble être mai/juin. Banco pour mai ! Deux couples de copains se rejoignent à moi.
A partir de là, je potasse, je visionne des tas de vidéos sur la toile, je planifie, je réserve, je mail comme un fou pour les hébergements et petit à petit le projet prend forme. Les étapes se précisent, je planifie les parcours sur ITN converter, le temps passe et la date approche. Une dernière petite bouffe entre copains pour présenter l'ensemble du projet et discuter des détails.
Rendez vous est pris pour le 8 mai aux aurores.


Le voyage :


- 12 jours A/R depuis la région parisienne.
- 4064 km
- 5 personnes (2 couples et ma pomme), 3 motos (K1200GT, 1200GS, Deauville 700ABS)
L'idée de départ est la visite des Highlands. Donc on monte le plus vite possible en Ecosse et sur place on tache de faire peu de kilomètres chaque jour et d'en voir le plus possible. On passera par le ferry Calais/Douvre. On inclus deux îles dans le périple, Islay et Sky. Sur le chemin de retour on s'arrête à Edimbourg une journée complète, puis à Cambridge qui vaut le détour et qui limite le kilométrage de la journée.


Hébergements : B&B chaque soir sauf hotel à Birmingham et Backpaker hostel à Edimbourg près du centre historique.

Au jour le jour :


Vendredi 8 mai


Au petit matin :
Lever 4h45. Vite débarbouillé, petit déjeuner, on s'habille, on charge les motos. Lydie et André nous rejoignent à 5h45. C'est parti! A86, et vlan première photo des vacances - un radar sur l'A86 nous poursuivons sur A3, A1 et A26 pour Calais où nous arrivons avec une bonne avance.
Il fait très beau, la mer est d'huile, la traversée se passe on ne peut mieux. Débarquement sous le soleil, on prend la direction de Londres. Seul problème, de taille, mon GPS qui refuse d'afficher la carte malgré toute la préparation des étapes que j'ai faite avant de partir. Et pour cause je n'ai pas la carte du Royaume Unis dans le GPS . Expérience à retenir !

Après Londres, Birmingham. Des travaux, des embouteillages et la pluie qui s'invite, heureusement elle n'est pas trop forte. Arrivée à l'hôtel "Black swan" vers 18h, bien fatigué. On s'installe vite fait, on passe quelques coups de téléphone à ceux restés en France, histoire de les rassurer, puis nous allons diner dans un petit restaurant indien situé en face de l'hôtel. Ensuite dodo après avoir pris une bonne douche.

Samedi 9 mai



Réveil de bonne heure, toujours calé sur l'heure française. Un gros "English breakfast", de quoi tenir la journée, ou presque, puis nous prenons la route. Au fur et à mesure que nos montons vers le nord, la route se dégage, moins de circulation, et les paysages deviennent de plus en plus beaux. Ca y est on est en Ecosse ! Le temps est avec nous, pas de pluie et peu de vent. Arrivée vers 16h à Helensburg.
Nos hôtes sont très accueillants et gentils. Il fait très beau. Nous décidons d'aller nous promener à pied avant de trouver leur fameux fish and chips. Chacun choisi son menu à emporter puis nous allons le déguster face au soleil, sur le bord de mer. Nous finissons au pub, histoire de boire une petite bière, avant de rejoindre nos lits respectifs à 21h.

Dimanche 10 mai



Aïe! Le temps a radicalement changé. Brume, nuages bas et surtout la pluie est arrivée. Après le "full scottish breakfast" on recharge les motos. Nous enfilons les combinaisons de pluie et nous prenons la route. Vent fort et grosses, voir très grosses pluie nous accompagnent jusqu'à Kennacraig où nous prenons le ferry pour Islay. En route nous nous arrêtons sur les bords du Loch Lomon. Juste le temps de faire une photo et nous repartons compte tenu des conditions climatiques. Nous arrivons à Kennacraig très en avance, suite à une mauvaise interprétation , de la part d'André, du temps restant sur son GPS. Pas de quoi en faire un drame! Nous aurions juste pu prendre le temps de nous arrêter à Inveraray pour un détour par le chateau.
La mer est formée, il y a beaucoup de vent et il pleut encore et toujours. La traversée se déroule bien, malgré tout. Arrivée et débarquement sur Islay après 2h30 de bateau, la pluie redouble ainsi que le vent. Nous prenons la direction de Portnahaven. Les conditions sont telles que nous nous arrêtons à peine 5 minutes pour faire 2 ou 3 photos, admirer les phoques dans l'eau. Puis, nous repartons encore plus trempés, direction Bowmore via Port Charlotte sans s'y arrêter. Il pleut vraiment trop et nous avons hâte de nous mettre au sec. La pluie à eu raison de notre courage.
Andrew nous accueille on ne peut plus chaleureusement. On étale nos vêtements dégoulinants sur les tables et dossiers des chaises. On mouille tout ce qu'on touche, mais ce n'est pas grave "ce n'est que de l'eau" nous dit Andrew . Thé et whisky pour parfaire l'accueil puis nous découvrons nos chambres. Superbes, spacieuses, claires, vue sur la mer, un enchantement . C'est du top niveau! Diner au pub après une ballade à pied sous la pluie. Surprise en sortant du pub, le soleil se montre enfin, avant d'aller, lui aussi se coucher.

Lundi 11 mai



Réveillé tôt, je traine au lit et écris un peu en attendant. Je prends une bonne douche, prépare mes sacs et m'habille. Un coup d'œil par la fenêtre laisse voir un beau ciel bleu et du soleil. Je descends au petit dej. Encore mieux qu'hier, pantagruélique! Nous goutons, entre autres choses le fameux haggis. Puis c'est le départ pour Port Hellen sous le soleil, c'est merveilleux! 2h30 de traversée sur une mer plutôt calme malgré le vent qui souffle fort. Nous accostons à Kennacraig, il fait toujours beau même si le ciel se charge un peu.
En route pour Onich par la route qui longe la cote. C'est magnifique. Comme nous avons du temps nous roulons tranquille. On en profite pour s'arrêter et visiter le château de Carnasserie Castle . Après ça, nous faisons une halte à Oban afin de visiter la distillerie. Malheureusement, il est trop tard pour la visite , nous nous rabattons sur la dégustation . Juste à temps, celle-ci ferme dans 10 minutes. Nous partageons 2 drams à nous 5, motos obligent, puis nous repartons direction le B&B de Onich.
Accueil sympathique, le cadre et la vue sont magnifiques, motos au garage, chambres très correctes et confortables. Ensuite, c'est resto à 1,5 km de là, que nous faisons à pied bien évidemment. Très belle vue sur le loch Lynn et les montagnes, dont les sommets sont encore sous la neige, repas excellent pour un prix raisonnable. On va même jusqu'à prendre un whisky, Benmorack. Retour au gites à 21h45, au lit pour une bonne nuit réparatrice.

Mardi 12 mai



Après une bonne nuit, je suis réveillé par la pluie sur le velux. Aïe ! ça commence bien. Douche, petit déjeuner "full scottish breakfast", as usual, excellent et très copieux. On charge à nouveau les motos qui sont restées à l'abris pour la nuit. C'est appréciable. Chacun enfile sa combinaison de pluie puis, nous partons tranquillement en direction de Fort William. 1° halte de la journée, pour acheter des autocollants, des magnettes et autres bricoles. On repart en direction de Malaig pour prendre le ferry pour l'ile de Sky. La pluie s'est arrêtée, la route est belle, c'est un vrai plaisir. Le temps change vite, alternance d'éclaircies et d'averses plutôt fortes, mais rien à voir avec la journée à Islay.
Arrivée au terminal du ferry. Mauvaise nouvelle . Ils n'embarquent pas les motos à cause du temps et de l'état de la mer. On tente le ferry suivant, après avoir attendu plus d'une heure dans les environs, même punition . Du coup, on fait le tour par la route pour rejoindre Sky, 260km à se taper. D'un autre coté, cela nous permet de voir des paysages que nous n'aurions pas vu si nous avions pris le ferry. On se console comme on peut . De très belles et très grosses averses, alternent avec des passages de ciel gris et quelques rayons de soleil. les montagnes que nous traversons sont superbes. Quelle ambiance ! Presque 6h de moto, ça fait une sacrée journée quand même.
Arrivée au B&B, un peu isolé tout de même, on décide de diner sur place. C'est super et Andy est très sympa. Le cadre est magnifique, tout le monde apprécie. Le whisky et les bières achetés au bourg font monter la température et chauffe l'ambiance. On est bien . Déjà 5 jours de passés.

Mercredi 13 mai



Quelle surprise ce matin au réveil, grand ciel bleu, soleil et vent faible . La journée se présente plutôt bien. Comme chaque matin, full scottish breakfast pour tout le monde. Ca tient au corps et ainsi nous ne remangeons que le soir. Nous finissons de charger les motos, puis nous prenons la route. Sur les conseils de notre hôte, nous passons par Dunvegan Castle pour quelques photos, avant de nous rendre à Waternish visiter une tannerie de peaux de mouton. La visite est agréable, la jeune femme qui nous fait la visite très sympa et rigolote. Nous faisons quelques achats, ensuite nous partons en direction de Portree. Nouvelle halte, petite balade en ville. Le port est très joli avec ses maisons alignées de toutes les couleurs. Après Portree, nous reprenons la route pour nous rendre à Talisker afin de faire la visite de la distillerie. La visite est intéressante et une dégustation est comprise dans la visite. A la sortie, il est 14h ou presque, direction Eilean Donan Castle quelques kilomètres après le pont qui nous ramène sur la grande écosse. Au chateau, nous faisons la visite, des photos, la pose thé et petits gâteaux sous un soleil magnifique. Finalement nous reprenons la route pour Loch Carron trouver le B&B. Un endroit superbe, loin de tout, totalement isolé à la pointe d'un bout de terre au fond du loch. Tellement isolé qu'à quelques mètres du gîte nous effrayons des cerfs couchés dans les herbes en arrivant avec nos motos. Le bruits les fait fuir. Déchargement des motos, installation, douche puis resto. Celui-ci se situe à une dizaine de kilomètres du gîte, le repas est copieux, bon et pas trop cher. De retour au gite on se couche rapidement, demain la journée doit être longue.

Jeudi 14 mai



Réveillé à 5h. Il fait très beau, pas un nuage, c'est grand bleu . Après le chargement des motos, la douche, nous nous retrouvons pour le traditionnel petit déjeuner, toujours aussi complet. Nous prenons la route pour notre plus longue étape en écosse. Plus de 5h30 de route nous attendent. Mais quelle route! Rien que de la route côtière, sur de petites routes "single track road", la plus part avec des passing places, pour permettre le croisement des véhicules. Le paysages sont un enchantement. Nous nous arrêtons fréquemment pour prendre des photos. Une alternance de zones désertiques, sauvages, où ne règnent que les cailloux, la bruyère et les moutons, et d'oasis vertes, boisées avec des fermes, des habitations. Nous longeons des baies, des plages de sable rouge ou blanc. Nous longeons des falaises, la route serpente, très belle. C'est absolument magnifique et magique à la fois. Nous prenons notre temps, la route est belle, presque parfaite. On s'arrête, on se pose pour boire un thé et déguster de petits gâteaux. Nous repartons pour longer le Loch Assynt et faire une halte aux ruines d'Ardvreck Castle.
J'ai l'impression d'être dans un rêve. Nous poussons notre chemin jusqu'à Alchmelvich, charmante et magnifique petite plage de sable blanc. Ce soir nous sommes à Lochinver, point le plus haut de notre périple. Demain nous commençons à redescendre, déjà!

Vendredi 15 mai



Le vent d'hier est tombé, le ciel est à peu près dégagé et la température est beaucoup plus élevée que prévu. Nous entamons le descente, les paysages changent. On entre dans les terres, ça devient plus agricole mais ça reste toujours aussi beau. Nous faisons halte pour une heure à Dingwall pour boire un thé et prendre simplement notre temps. Avant ça nous nous étions passés voir "Falls of Shin". Il arrive qu'on y voit des saumons qui remontent la rivière et qui franchissent les cascades. Malheureusement, il n'y avait pas de saumons qui remontaient les chutes.
Deux autres arrêts ponctuent la journée: le premier à Nessiland, le second à Urquhart Castle sur les bord du Lochness. Le château est immense et splendide. Malheureusement, depuis Dingwall la pluie est revenue et il a fallu mettre les combinaisons de pluie. Cette pluie nous a cueilli à la sortie du pub au moment de rejoindre les motos.
Après Urquhart Castle, nous prenons finalement la direction de Fort Augustus, terme de notre étape, pour y retrouver notre B&B. Accueil très sympathique, en français, par une héritière du clan McKenzy. Vielle dame très active, très chaleureuse et d'une grande gentillesse. Elle nous réserve une table au Loch Inn, fameux pub situé au bord des écluse du "Caledonian Canal". Le repas est excellent et très copieux.
Nous rentrons à pied, comme nous sommes venus, pour nous installer devant un feu de cheminée, généreusement allumé par la propriétaire des lieux, et déguster un petit verre de Talisker . Nous savourons le breuvage et notre soirée. Demain nous ferons route vers Edimbourg en passant par Stirling.

Samedi 16 mai



Ce matin le ciel est particulièrement menaçant, très noir au dessus des montagnes et du loch et le vent souffle fort . Après avoir déjeuné puis réglé nos chambres, nous rendons une petite visite aux highland cows que nous avions aperçues hier soir en arrivant.
Nous enfilons les tenues de pluie et nous prenons la route . Les conditions de route sont difficiles. Pluie, vent très fort, froid nous accompagnent. Le décor est fantastique, lacs, montagnes, plateaux, vallées s'enchainent. Dans l'après midi nous arrivons à Stirling pour visiter le château. Un très beau château qui domine la ville et la campagne environnante. Pour le coup, même si le vent semble très fort le ciel est dégagé et le soleil brille. Une fois la visite terminée, nous reprenons la route en direction d'Edimbourg dans laquelle nous restons dimanche pour profiter de la ville.
Nous tournons un peu en rond pour trouver l'auberge de jeunesse, puis un parking où stationner les motos . Dans cette galère et fatigué, je m'énerve un peu et lors d'une manœuvre j'oublie de mettre la latérale . Ce qui fait qu'en descendant de la moto je la fait tomber . Tout rentre dans l'ordre, les motos sont à l'abris, nous avons notre dortoir, on peut aller diner. Nous arrêtons notre choix sur un resto super, chic et sympa, un peu plus cher et moins copieux qu'à l'accoutumé. La nuit sera plus légère .

Dimanche 17 mai


Ballade toute la journée dans Edimbourg, le château, la cathédrale, Grassmarket, pubs, Holyrood house malheureusement fermée, musée, achats de souvenirs, puis pour finir diner dans un dernier pub avant de rejoindre notre antre pour un sommeil bien mérité.
Edimbourg est une ville superbe, très animée qui fourmille de jeunes et de touristes où l'alternance d'averses et de soleil nous a porté toute la journée.
Demain il en sera fini de l'Ecosse, nous repartons vers l'Angleterre et plus particulièrement Cambridge. Comme le temps passe vite.

Lundi 18 mai



Nous quittons Edimbourg sous un ciel menaçant . La route va être longue, 600km environ. Nous roulons, roulons, sur l'autoroute. La campagne anglaise défile, devant nous. Nous faisons des haltes toutes les heures et demies, deux heures, histoire de soulager nos fessiers, de faire le plein des réservoirs et de souffler un peu.
Arrivée à Cambridge vers 16h30. On trouve facilement le B&B, on s'installe après les présentations d'usage. Je téléphone à Catherine, restée en France, avant d'aller faire un tour en ville et diner. Demain nous nous levons de bonne heure pour un départ tout aussi tôt afin de ne pas rater le ferry.
La ville de Cambridge est très jolie, les "colleges" sont tous plus beaux les uns que les autres. Leurs architectures ne laissent pas indifférent les touristes que nous sommes. Nous déambulons dans les rues et ruelles, nous photographions beaucoup. Nous avons la chance qu'il fasse beau ce soir, nous apprécions et en profitons. Dernier pub, derniers fish & ships, derniers verres , demain nous rentrons en France.

Mardi 19 mai



Retour en France! Ce matin le ciel est mitigé mais il ne pleut pas. En revanche le vent souffle très fort. Nous rejoignons Douvres sans encombres et largement dans les temps. L'embarquement est légèrement en retard, mais rien de grave. Après 1h30 de traversée calme, le débarquement, nous prenons l'autoroute. Nous reprenons nos habitudes, on roule à droite, on est chez nous et ce soir on sera à la maison. Le vent est toujours très fort et latéral, ce qui n'a rien d'amusant en moto. On réduit légèrement l'allure par mesure de sécurité. Un dernier plein à proximité de Paris, on s'embrasse, on se congratule, on se remercie pour ce beau voyage, car dans quelques kilomètres nos routes vont se séparer pour rentrer chacun chez soi.
La tête pleine de magnifiques souvenirs et d'instants inoubliables on se salut une dernière fois de la main et du klaxon avant de se séparer pour de bon .
C'est fini ! je suis à la maison vers 19h et mes copains sont déjà arrivés chez eux depuis une demie heure.


Article suivant: BDVL - Balade du Val de Loire 2016
Article précedent: Moto-gt 2016 MORVAN 10 éme anniversaire

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami










A propos de cet article
Profil de Laurenzop91infos Article de Laurenzop91.
Pendant un an 650 Deauville pour se refaire la main et depuis aout 2010 Gold 1500 1989 et depuis aout 2013 BMW K1200GT.

N° Article : 839
Article lu 4070 fois.
Créé le 19-09-2015 à 17h30.
Modifié le 02-10-2015 à 11h41.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles