Dossiers > Récits de voyage

Balade en Irlande, juin-juillet 2013

***

Voyage à motocyclette


***

Les zamoureux dans le Connemara

***

Après une première incursion en verte Erin en 2010 au cours de laquelle nous avions visité Dublin puis parcouru le sud de l'Irlande, via Kilkenny, Cork, le Kerry et la presqu'île de Dingle, nous avons décidé, Brigitte et moi, d'y retourner cette année pour découvrir l'ouest et le nord de l'île.
La différence est que nous avons troqué notre 955i par un 1600 Thunderbird fortement équipé route.

ATTENTION quelques liens pour votre culture personnelle sont insérés dans le texte..

***
RavitaillementLe départ est prévu le 26 juin, nous faisons la traversée depuis Cherbourg pour rallier Rosslare, au au sud­ est de l'Irlande. Choix différent d'il y a deux ans où nous étions passés par le tunnel sous la Manche et le Pays de Galle (Holyhead). La moto est bien chargée mais moins que je ne l'aurais cru ?
Néanmoins, pour le coup j'ai bien durci les suspensions.










Mercredi 26 juin


Coucher de soleil au large des CornouaillesNous partons vers 8h30 de Bauvin (Nord) direction Cherbourg. Nous prenons l'autoroute par Amiens, Pont de Normandie et Caen, le départ du ferry est à 18h00 (heure française) et il nous faut arriver au moins une heure avant.
A 13h00 nous sommes déjà à Bayeux, nous décidons donc d'aller manger à Vierville sur Mer, "Omaha Beach" pour les connaisseurs. Nous arrivons à 16h00 au port et sans plus attendre nous entrons dans le ventre du ferry.
A noter que nous avons dû caler nous même la moto ???
D'autre part, nous remarquons que les employés à bords ne parlent que l'anglais ! Mais bon, nous sommes sur l'Oscar Wilde de la compagnie Irish Ferries...
Nous arrivons le lendemain à 11h30, heure locale (12h30 heure française).
Prix de la traversée : 164€ avec une cabine.

Jeudi 27 juin


Après une traversée très calme, nous débarquons à 11h30 précise. On roule à gauche, pas de blagues... Destination Limerick, troisième ville d'Irlande, par la N24 puis la N25 à partir de Waterford. Le temps est stable, pas de pluie voire un peu de soleil. Les 195 km sont avalés sans problèmes.
Direction la chambre d'hôte, située dans une petite maison de ville bien placée à 5 minutes du centre. L'accueil est sympathique, la chambre est petite mais fonctionnelle, la moto est parquée à l'arrière de la bâtisse.
Notre hôte nous indique un restaurant dans lequel nous allons pouvoir écouter de la musique : « The Locke Bar & Oyster House ». Nous y dînerons les deux soirs.

Vendredi 28 juin


Au Locke Bar & Oyster House LimerickLa moto reste au garage pour la journée et c'est à pied que nous commençons la visite de Limerick. Direction le King John's Castle, nous lui consacrons la matinée. Le reste de la ville est parcouru l'après­midi. A part le quartier du château très typique, Limerick a peu d'intérêt si ce n'est commercial.
Intéressant néanmoins les quais du Shannon où l'on peut noter les effets de la marée.
Nous passons deux bonnes soirées à manger et écouter de la musique irlandaise dans le Locke Bar & Oyster House.
Voir photo ci-contre.





Samedi 29 juin


Il pleuvine lorsque nous nous mettons en route vers notre deuxième étape. Nous protégeons donc le sac arrière et mettons nos vestes de pluie. Nous prenons la N59 qui longe par le sud l'estuaire du Shannon jusque Tarbert où nous prenons le bac. Vingt minutes de traversée et par la N57 nous nous rejoignons Kilkee, jolie station balnéaire. Le temps se remet tout doucement mais sûrement.
Nous nous dirigeons ensuite vers Loop Head, cap pénétrant dans l'océan Atlantique, via la route de la côte, « the Dunlicky Road » qui est magnifique bien que limite pour la moto. La R487 nous amène au cap : tout simplement magnifique !
Au retour, arrêt dans un restaurant alors que le temps se met au beau. Comme nous sommes samedi et qu'il fait beau, de nombreux motards irlandais se promènent et s'arrêtent dans ce restaurant. Un coin de ciel bleu, cela ne se rate pas ! A noter, aucune Triumph, moto anglaise...
Par la N57 nous remontons la côte jusque Lahinch où nous attends notre bed & breakfast pour la nuit. Belle vue sur la mer depuis la chambre.
Rayon de soleil

Dimanche 30 juin


Enfer de Dante ou le Cliff Of MoherCe sera la pire journée côté temps de toutes les vacances. La bruine nous accompagne au départ. Depuis Lahinch, la R478 nous amène au Cliff Of Moher, falaises hautes de plus de 200m. Malheureusement, en plus de la pluie, le brouillard et le vent s'invitent.
Le site ? Déçus car tout est bien organisé, trop pour nous, avec parking et entrées payantes, souvenirs, bibelots exposition...
Ouais, bof...
Nous continuons vers le massif de Burren par la R478 puis la N54. C'est un endroit pierreux au relief karstique. Pour les amateurs de randonnée, il y a de quoi et tout cela semble bien organisé. Juste avant Ballyvaghan nous prenons la R480 pour visiter un site mégalithique. La bruine continue doucement mais il y a moins de vent. A Corrofin nous remontons vers Gort par la R460. La pluie cesse et nous gagnons Galway, lieu de notre prochaine étape, par la N18.
Pluie sur le BurrenUne visite rapide de la ville, au soir, nous amène à penser que nous aurions dû y rester plusieurs nuits. Galway reste certainement la plus belle des grandes villes irlandaises que nous ayons visité jusqu'à présent.
Le B&B est juste bien, sans plus.
Galway

Lundi 1 juillet :


Que diable suis-je venue faire dans cette galère ! Le temps s'est mis au beau. Après un irish breakfast de bon aloi nous longeons la côte de la baie de Galway par la R336, vers l'ouest direction le Connemara. Le paysage s'endurcit quelque peu, nous arrivons là où ne poussent plus que les moutons noirs et les pierres.
Par successivement les R340, R342 et R341 nous arrivons à Roundstone, petit port mignon et touristique où nous prenons notre « lunch ». Le temps étant vraiment tranquille aujourd'hui, nous décidons donc de plonger à l'intérieur du Connemara des fois que demain il pleuve !
Nous remontons la R341 puis la N59 sur la droite pour revenir toute suite sur la R344. Nous longeons les magnifiques Lough Derryclare et Inagh au milieu des montagnes. Nous avons l'impression de nous retrouver dans un col des Alpes et pourtant nous ne sommes qu'à 100m d'altitude ! Nous nous dirigeons vers Clifden par la N59, cotoyant le magnifique Lough Kilmore (Abbaye). Nous dévions de notre route pour aller visiter Cleggan, petit port de pêche et producteur d’huîtres que nous allons goûter le lendemain soir.
Clifden, seule ville à l'ouest du Connemara, est notre lieu de villégiature pour deux nuits.

roudstone, beau barConnemara












Mardi 2 juillet :


Petit Restau dans le ConnemaraLa journée est pluvieuse. La journée commence bien par des petits airs de « fiddle » puis de « tin wistle » joués par notre hôte, Mary. So "amazing".
Etant près du centre ville, nous décidons de faire un peu de shopping. Vers midi, le ciel se dégageant, nous décidons de faire un petit tour de R341 vers le sud de la presqu'île. Repas pris dans un petit restaurant sympa.
La suite est de nouveau dantesque pour le retour vers Clifden.

Le Connemara

Le Connemara restera notre meilleur souvenir d'Irlande. Il y a beau avoir du monde, nous nous sommes toujours sentis les rois d'un monde désertique, beau, ressentant une âme particulière et profonde. La montagne, la tourbe et les moutons, cette réalité ne nous font pas regretter l'image d’Épinal que nous en avions. La région provoque une attirance Sherlockholmesque, Baskervillienne, digne des plus grand film de la Hammer. Mais on aime cela ! nous y reviendrons, c'est sûr ! [/hs]




Mercredi 3 juillet :


Lough MaskLe temps est enfin calme et, selon la méteo, nous allons vers l'amélioration pour les jours suivants (ce qui se confirmera). Nous remontons vers le nord de l'Irlande par la N59. En cours de route nous décidons de visiter l'est du Connemara et pour cela nous empruntons la R336 puis la R345 le long du Lough Corrib pour prendre la R300 le long du Lough Mask et rejoindre la N84. Les paysages sont magnifiques, les routes bien macadamisée !
Nous mangeons (mal) à Castlebar pour rejoindre Sligo, lieu de notre prochaine étape par la R310, Ballina et la N59.
Le soir nous visitons Sligo, ville étonnante et belle.




Jeudi 4 juillet :


Rory Gallagher à BallyshannonAprès une étape très sympathique par l'accueil et peut ­être le meilleur breakfast des vacances, nous reprenons la N15 vers l'extrême nord du pays, la péninsule d'Inishowen. Petit arrêt à Ballyshannon pour une photo devant la statut de Rory Gallagher dont c'est la ville natale.
Rory Gallagher a été l'un des plus grands guitaristes de la planète rock.
Petite anecdote : à un journaliste qui lui demandait ce que cela faisait d'être le meilleur guitariste du monde, Jimmy Hendrix lui répondit : « Demandez à Rory Gallagher ».
La route se poursuit vers Donnegal et la N15 puis la N13 jusque Bridge's End où nous prenons sur la gauche la R238 vers Buncrana. Comme il est tôt, nous poursuivons vers Malin Head, le point le plus au nord d'Irlande et soit ­disant le plus ensoleillé...
Par successivement les R238, R244 et R242, nous arrivons à Malin Head. Le point de vue magnifique, la solitude du site apporte une certaine magie sur le moment. Retour sur Buncrana où nous attends notre B&B. Nous y resterons deux nuits. A noter que nous sommes en Ulster.

Malin Head













Vendredi 5 juillet :


Free DerryVisite de Derry, la deuxième ville d'Irlande du Nord. La moto se repose car nous prenons le bus Buncrana (1 départ par heure). Trente cinq minutes de trajet et nous voilà centre ville. Balade sur les remparts cernant la ville protestante, visite de Bogside, la ville catholique avec ses monuments du souvenir (Bloody Sunday, grévistes de la faim) qui inspira U2 avec "Sunday Blody Sunday". Moments plein d'émotions...
Un peu de shopping. Retour à 18h00 au bercail.




Samedi 6 juillet :


Arnaque absolueNous quittons Buncrana et le Lough Swilly par le sud et la R238 puis en empruntant la R239 et de nouveau la R238 le long du Lough Foyle, pour Greencastle. Nous traversons le goulet par le bac.
Nous quittons la République d'Irlande pour entrer dans le Royaume Uni et l'Irlande du Nord. Fini les €uros, vive £ivre sterling !
Après avoir suivi, depuis Magilligan, les B202 et A2 nous suivons, à partir de Corlaine la Causeway's Road jusqu'à la célèbre Chaussée des géants. A noter au passage les ruines du château de Dunluce. Ne pas manquer.
La visite de la Chaussée des géants est une arnaque absolue que la Chaussée des géants. Bon, il est curieux le phénomène mais de là à faire payer 20£ (25€) l'entrée et le parking (même en bécane !) il y a un peu d'abus. Et puis voir cette exception géologique après qu'une trentaine de bus ait déversé tout ses passagers... Une belle arnaque !
Avant de repartir nous allons rendre une visite plus sympathique à Distillerie Bushmill qui est juste à côté. Nous reprenons la route vers Ballycastle, notre point de chute du soir en suivant la magnifique Causeway Road.
Nous sommes accueillis, à notre B&B, par un sympathique « Bikers Welcome ». Nous apprendrons après qu'une course a lieu fin juillet à l'instar du Tourist Trophy.

Dimanche 7 juillet :


Torr Head. Vue sur le Mull Of KinthyreNous suivont toujours la Causeway Road (A2) avec quelques incartades vers la côte en empruntant la
« Torr Road » par exemple. Cela nous permet d'admirer l'Ecosse depuis Torr Head. La route est étroite et sinueuse (herbe au milieu) et le T­Bird montre pour la première fois ses limites en terme de maniabilité.
Nous continuons néanmoins par la route des « Glen », suite de vallées en auge déboulant sur la mer.
Après une petite sieste sur la plage de Carnlough, Brigitte regrettant de ne pas avoir pris de maillot
de bain nous prenons possession de notre chambre d'hôte à Larne, petit port à 20 km de Belfast.



Lundi 8 juilet :


Repos pour le T­Bird, nous prenons le train pour aller à Belfast, un train toutes les 1⁄2 heure et le même temps en trajet. Nous arrivons centre ville à la Greet Victoria Street station. Nous ressentons tout de suite une prégnance britanique plus importante. La ville est coupée en deux, comme Derry, mais l'atmosphère est bien plus « Orangiste ».
Après avoir déambulé dans la ville nous prenons un bus impérial qui va nous emmener dans les quartiers protestants que les habitants ont décoré en vue du 12 juillet, célébration de la bataille de la Boyne (1690) où les protestants Irlandais l'emportèrent sur les catholiques. On n'en finit pas.
A voir également, le musée du Titanic qui fut construit à Belfast. Mais pas de conclusions hâtives, chers lecteurs ! En Irlande on dit que :
« Le Titanic fut construit par les irlandais mais coulé par un anglais ».
Nous quittons cette ville toute britannique qui n'a, à mon avis, que peu de charme (mais une journée est­ ce suffisant?) et qui véhicule une atmosphère malsaine (nous la quittons deux jours avant des événements graves, ouf!)



Mardi 9 juillet :


Après un dernier « irish breakfast » Irish Breakast Arnaudnous quittons l'Irlande depuis Larne par le ferry vers Cairnryan en Ecosse. Un motard anglais est assez sympa pour nous prendre en photo.
Sur une mer d'huile nous sommes partis à 10h30 pour arriver à 12h30 en Ecosse. Nous prenons la direction
de Dumfrees par la A77 jusque Newton Stewart. Là, plutôt que de suivre la nationale encombrée par les
camions, nous prenons la A712, vers l'intérieur du pays. La route est belle même si nous avons eu une dizaine de kilomètres de gravillons. Après Dumfries nous continuons vers Carlisle.
A Gretna, dernier village écossais avant l'Angleterre, nous mangeons puis prenons la route buissonnière par la A6071, Longtown et Brampton, la A689 et Alston puis les B6282 et 6278 vers Barnardcastle (vous suivez ?) et enfin la A 67 jusque Piercebridge où nous avons réservé une chambre au George Hôtel.
Je décris cette route avec précision car, franchement, pour ceux qui descendent d'Ecosse (ou y vont), elle est réellement très jolie et surtout très roulante !
L'hôtel est bien, la moto est rangée dans la cour, la cadre sympa avec le dîner pris dans les jardins. Par contre, ce qui il y a dans l'assiette nous constatons malheureusement que nous sommes en Angleterre, n'est­-il­-pas ?

Mercredi 10 juillet :


Dernière étape vers Bauvin. Partons à 8h30, heure locale par la A1 « The South » comme c'est indiqué jusque la A14 vers Cambridge puis la M11 pour arriver directement sur le périphérique Est de Londres. Nous pensions avoir plus de circulation et faire une moyenne plus faible mais nous arrivons à 14h00, heure locale à Folkstone pour prendre la navette au Tunnel sous la Manche. La moto qui est devant nous est
irlandaise, un 1100 GS assez vintage. Nous devisons donc avec le chauffeur qui partait pour la Hollande pendant la traversée .
Arrivée à 16h00, heure française à Calais, attention on roule à droite, à 17h15 nous étions at home !!!

Sacoche de réservoir



Pour ce voyage, j'ai réservé les Bed & Breakfast et l'hôtel en
Angleterre à partir de deux sites :
B&B Ireland
Booking.com
Seul, Coach House à Lahinch a été réservé directement.
A priori, pas de problème avec ces sites, vous pouvez réserver en confiance.
Pour les traversée Cherbourg-Rosslare et Larne-Cairnryan, je suis passé par le site "aferry.fr".
[i]
Ci dessous un petit tableau des B&B (avec les liens, directs pour certains) et des notes :


B&b                 Ville                Note /5        Moto
Glen Eagles         Limerick              4              Dehors, dans le parking, derrière les voitures. Discret
Coach House         Lahinch               4              Sur le parking avec les voitures. Peu discret
Summerville         Galway               3,5             Dehors, à l'arrière de la maison. Discret
Connemara           Clifden              4,5             Dehors, à l'arrière de la maison.Discret
Country House 
Tree Tops           Sligo                4,5             Dehors,devant de la maison. Peu discret
Caldra              Buncrana               4             Dehors, derrière la maison. Discret
Carnately           Ballycastle          4,5             Dehors, derrière la maison, discret
Derrin House        Larne                 4              Dehors dans la cours arrière, discret
Hotel George        Pearcebridge         3,5             Dehors dans la cours intérieure. Discret


Discutons de cet article sur le forumEn discuter sur le Forum

Article suivant: Rétroviseurs supplémentaires sur BMW R1200 RT
Article précedent: Premiers jours d'été en Champagne: programme.

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami












A propos de cet article
Profil de T-Birdinfos Article de T-Bird.
Motard Routard... et musicien.

N° Article : 794
Article lu 5316 fois.
Créé le 24-07-2013 à 18h51.
Modifié le 16-08-2013 à 18h29.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles