Dossiers > Témoignages

La solognote 2012

Préparée depuis la fin de l’année 2011, et avec pour thèmes principaux, la Sologne et sa culture, ses quelques châteaux, ses étangs et sa convivialité gastronomique, la Solognote 2012 pouvait débuter.

Ainsi, les 19 et 20 mai 2012, nous nous retrouvions à 17 membres accompagnés de leurs conjoints et fille pour certain à ROMORANTIN-LANTHENAY.

Ils viennent de La Destrousse (13), Marseille (13), Villefranche sur Saône (69), Le Mans (72), Brugheas (03), Conflans Sainte Honorine (78), La Souterraine (23), Le Plessis Pate (91), Avranches (50), Clermont-Ferrand (63), Limoges (87), St Gerand (56), Fay aux Loges (45), Fortan (41) et de Rixensart (BE)



Après l’étape départ de Romorantin (41), nous démarrons depuis La Ferté-Imbault par le château de la Rère appartenant à la famille d’Orléanspour rejoindre le "Pôle des étoiles à Nançay" (18).
















En avant vers l’espace et au-delà ! Au fur et à mesure que les astronomes ont développé de nouveaux outils d’observation, nous découvrons notre système solaire puis le quittons pour visiter notre galaxie et découvrir l’immensité de l’Univers.
La première lunette de Galilée (1609) a révolutionné l’étude de la voûte céleste, qui ne reposait jusqu’alors que sur un seul outil : l’œil. L’évolution des lunettes, puis des télescopes a rendu possible une observation plus fine et plus lointaine de la voûte céleste et de l’Univers
Nous découvrons ainsi le fonctionnement du gigantesque radiotélescope, qui scrute le ciel en permanence, mais aussi ceux du radiohéliographe (dédié à l’étude du Soleil), et de l’inattendu réseau décamétrique.
















Sans oublier de nous munir des fameux sablés de Nançay, et après un peu de route (on est là aussi pour ça) dans les bois et les paysages verts, nous rejoignons Souesmes pour nous restaurer.

Rassasiés de salade bergère, d’un quasi de veau presque paradisiaque et de pommes rôties façon crumble, nous roulons encore vers l’étang du puits dont la plage est propice à la farniente et aux photos.















Quelques 70 km plus au Sud-Ouest, nous découvrons le vieux village de Mennetou-sur-Cher et … sa boutique d’artisanat d’art, son pont-levis et ses ruelles moyenâgeuses.
De retour à Romorantin, vient le moment des échanges de vues sur nos différentes motos, voyages et expériences. C’est également le moment de se restaurer (encore) et de prendre un peu de repos pour la seconde journée qui sera tout aussi intéressante humainement, culturellement et motardement.

Le dimanche 20 mai donc, nous prenons la direction de la demeure des Hurault, soit le château de CHEVERNY.

Situé en Sologne blésoise, Cheverny fut une des premières demeures privées à s’ouvrir au public (en 1922). Le domaine appartient à la même famille depuis plus de 6 siècles : les Hurault, famille de financiers et d’officiers qui se sont illustrés au service de plusieurs rois de France.

Durant cette période, il échappa 2 fois à la famille : d’une part, Diane de Poitiers en fit l’acquisition pour superviser ses travaux d’aménagement à Chaumont sur Loire, après avoir été évincée de Chenonceau par Catherine de Médicis, d’autre part, lorsque les héritiers de la fille du constructeur se désintéressèrent de leur héritage.
Cheverny tombe alors entre plusieurs mains jusqu’à ce qu’Anne-Victor Hurault, Marquis de Vibraye, rachète le château de ses ancêtres, en 1825.
Le Château est aujourd’hui habité par les descendants des Hurault, le Marquis et la Marquise de Vibraye, dont les appartements se trouvent dans l’aile droite qui ne se visite pas.
Cheverny est ouvert tous les jours de l’année et n’a fermé ses portes que quelques heures, à 3 occasions :
•lors de la visite de la Reine Mère d’Angleterre (1963),
•le jour des obsèques du Marquis de Vibraye (1976)
•et le jour du mariage de l’actuel propriétaire, le 26 novembre 1994.

L’architecte Jacques Bougier (dit Boyer) qui travailla également à Blois et à Chambord, utilisa pour édifier le château la pierre de Bourré. Cette pierre tendre provient de la Vallée du Cher. Elle est néanmoins beaucoup plus solide que le tuffeau de la Vallée de la Loire et possède comme propriétés de s’éclaircir et durcir avec l’âge.

La somptueuse décoration intérieure est l’œuvre du Blésois Jean Monier. Ce dernier avait bénéficié, en son temps, de l’appui de la Reine Marie de Médicis qui l’envoya parfaire son talent en Italie. A son retour, elle l’employa au palais du Luxembourg à Paris. Puis il revient à Blois, sa ville natale. Auréolé d’un succès mérité, il est appelé à Cheverny pour y exercer son talent. (Extrait du site Internet du château)
















A nouveau sur la route. Mise en œuvre de la technique nommée « le tiroir » dans Cheverny notamment, nous nous dirigeons vers Chambord. La réglementation en vigueur imposée pour le stationnement, la circulation aux abords du château, nous empêche de prendre LA photo.

C’est donc déçus que nous nous rapprochons de la table de l’auberge à l’orée de Chambord pour nos dernières agapes de ce rassemblement.

Les au revoir arrivent déjà.

C’est avec plaisir que nous nous sommes baladés mais le départ est inéluctable. En effet, les domiciles sont éloignés pour la majorité d’entre nous (voir plus haut).

Bises à toutes et tous.

C’est à ce moment-là que je dis : vivement la prochaine ?

Pascal98


Article suivant: Les Moto-GT Days 2012 comme si vous y étiez
Article précedent: réglage du ressort pour feu stop arrière

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami




A propos de cet article
Profil de Pascal98infos Article de Pascal98.
Originaire du nord, un peu nomade professionnellement, je suis venu à la moto tardivement. J’ai commencé à la Réunion en 1996. Je suis maintenant très heureux de rouler avec cette sacrée bonne deauville sur les routes de France.

N° Article : 758
Article lu 3010 fois.
Créé le 21-05-2012 à 15h08.
Modifié le 22-05-2012 à 11h46.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles