Dossiers > Récits de voyage

La moto et son chargement pour voyager

Repas de famille, je suis à côté de Roger qui pratique depuis quelques années la moto dans notre région stéphanoise avec sa Honda Shadow 1100. Il a l'expérience de la moto et moi celle des voyages. De cette dualité un projet prend forme : "Si on part au Maroc ensemble cet hiver, j'achète une moto" ! J'ai mon permis depuis de nombreuses années mais je ne pratique pas la moto. Pascale et moi voyageons en autonomie en cyclo-camping sur notre tandem, un bicylindre, certes, mais à pédales. Sitôt dit, sitôt fait. Février 2004 on part. Roger et Christiane sur leur Shadow ; Pascale et moi sur notre Transalp.

1- Le choix de la moto

Je ne connais rien à la moto, les revues défilent. Je voudrais une moyenne cylindré, pas trop lourde, fabrication déjà ancienne pour être sûr de trouver des pièces en cas de panne et bien-sûr sans électronique ni câblage électrique duplexé comme sur la BMW 1200 GS par exemple. Deux modèles retiennent mon attention. La BMW 650 GS et la Honda Transalp. Au Maroc il n'y a plus de concesssionnaire BMW depuis que celui de Marrakech a fermé. Pour ce qui concerne Honda, je ne trouve rien sur les sites du constructeur pour la Maroc. Je me mets donc à la recherche à partir des mécaniciens et je trouve enfin un Honda moto à Casablanca, la capitale éconmique du royaume. J'achèterai donc une Transalp.

De passage à Casablanca je passe rencontrer Honda. On m'aiguille d'abord vers Honda Auto, sur la corniche entre la grande mosquée et Mac Do... mais là on ne s'occupe que des voitures. On me dirige alors vers la concession moto dans le centre de la ville où Rachid OUARDI, vendeur me reçoit fort aimablement mais là on ne vend que des motos, il n'y a pas d'atelier. Il se trouve vers le port, il répare aussi bien les motos que les moteurs de bateaux. Mohamed ARIF, chef d'atelier, me reçoit aussi avec amabilité et m'assure qu'en cas de problème si je lui téléphone, il pourra me faire parvenir la pièce nécessaire par les lignes de bus qui desservent tout le pays. Voici donc les coordonnées de cet ange gardien : Angle Bd de la Résistanceet et Capitaine Puissesseau à CASA. Tél. +212.22.30.97.05, portable 065.37.92.51.
Au départ de France
Avant de partir j'ai fait installer des chambres à air renforcées et mettre à l'intérieur de la mousse préventive anti-crevaison qui colmate les petits trous. J'emporte avec moi les 2 chambres d'origine, les poignées gauche et droite en cas de chute et de casse et enfin du câble avec des serre câbles.Tout ceci n'a jamais servi et je viens de vendre cette Transalp avec ces pièces dans les sacoches. Un pare-carter permet en outre d'avoir des prises pour soulever la moto, par exemple pour la charger dans un pik-up afin de passer un gué où l'eau est montée après une pluie.

J'ai toujours trouvé de l'essence sans plomb, sauf une fois à TATA où j'ai mis du super avec plomb. Pas de problème puisque la moto n'a pas de pot catalysé.
Chargement de 3/4 dos dans le Haut Atlas
La Transalp est aussi équipée d'une selle confort fort appréciée par Pascale, une béquille centrale pour pouvoir entretenir la chaîne et éventuellement démonter les roues ou faire de la mécanique. Une bulle haute assure une meilleure protection. Elle aura son plein usage quand dans le sud nous traverserons une zône envahie par des nuages de sauterelles : il est plus facile de nettoyer l'avant de la moto tout taché de jaune que nos vêtements !

2- Le chargement

Une sacoche de réservoir Bagster "Zeta", modèle pour les trails. Une bagagerie complète GIVI. Top case de 52 litres, c'est le plus grand dans le commerce et deux valises de 41 litres qui ont une petite trappe sur le haut qui s'ouvre avec un code à trois chiffres. Fort pratique pour prendre un vêtement sans avoir à ouvrir tout le couvercle.
Mais pour plus d'un mois avec la toile de tente et les duvets en dépannage, il me faut encore de la place;Chargement vu de l arrière
Je fais fabriquer deux plaques en aluminium que je fixe sur les porte-valises, mais à l'intérieur pour ne pas gêner l'accrochage de mes sacoches Givi. Il s'agit d'une tôle d'alu qui descend plus bas que la valise et qui est pliée en bas pour offrir un petit support. Ainsi je peux ajouter, sous les valises, deux sacs cylindriques.
L'avantage est que la masse ajoutée se trouve le plus bas possible.
Vue des plaques latérales pour fixer les sacs sous les sacoches
L'inconvenient est que je rajoute encore (en duo) du poids à l'arrière avec un risque de guidonnage. A chaque voyage je n'ai jamais eu problème à l'aller car tout est bien rangé, mais au retour il m'est arrivé d'avoir un train avant allègé et flou (les souvenirs peuvent être pesants). Alors je ne dépasse pas le 110 km/h en remontant l'autouroute de la vallée du Rhône. Plus que ces lignes, les photos montrent bien le montage.


Le voyage

Comme je vais profiter du soleil marocain durant l'hiver chez nous, il ne fait pas chaud quand on quitte la maison près de Saint Etienne fin janvier. Une fois il y avait même de la neige et une seule voie d'ouverte sur l'autoroute du soleil (mal nommée en ce cas). Nous prenons le bateau à Sète. Appareillage à 19 h 00 et on arrive le sur-lendemain vers midi à Tanger avec le soleil. Ensuite nous roulons selon notre envie, chaque soir nous trouvons une petit hôtel (merci le Guide du Routard bien à jour et fiable) nous faisons ainsi de l'ordre de 6.000 km visitant tout le pays de la Médiérranée au désert et de l'océan Atlantique jusqu'aux dunes du Taffilalet à la frontière algérienne à l'Est. Presque jamais de pluie, un accueil chaleureux, des prix d'amis (profitez en vite car ça augmente chaque année et nous on y va depuis 10 ans) et des paysages dépaysants dans un environnement pourtant facile puisque toute l'administration, la plupart des commerçants et un bonne partie de la population, surtout dans les villes parlent français.

Un paradis pour la moto durant l'hiver chez nous.

PS voir aussi la rubrique "votre moto" à Guy42.


Article suivant: Recadrer et redimensionner les images
Article précedent: Millau 2008: La lutte contre la Mucoviscidose continue 2ème éditon...

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami




A propos de cet article
Profil de Guy-42infos Article de Guy-42.
1984 quelques petits tours en BMW sans suite. Un travail passionnant en France et sur d'autres continents (Oc?anie, Am?rique, Afrique...). Besoin de sport, alors les loisirs sont ax?s sur le cyclotourisme avec des voyages en autonomie ? tandem (Europe, Maghreb, Russie...)quelques milliers de km chaque ann?e et aussi le radio-amateurisme (F8ALU -CN2BG). En 2004 un pari avec Roger (Shadow 1100): "J'ach?te une moto si on part ensemble au Maroc cet hiver" et la Transalp voyage... 50.000 km ; elle vient d'?tre remplac?e cet ?t? 2008 par une Deauville. Notre motivation : voyager en savourant la route, les paysages et les rencontres.

N° Article : 483
Article lu 13732 fois.
Créé le 18-08-2008 à 12h08.
Modifié le 18-08-2008 à 21h56.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles