Dossiers > Récits de voyage

Vacances en Ardèches Mai 2008 du 01 au 11 - que du bonheur!!

D'abord, il faut situer l'Ardèches, Avec une superficie de 5 528 km2 le département est relativement étendu mais présente une densité de population assez faible avec 52 habitants par km2.
Les densités les plus fortes concernent les zones urbaines plus particulièrement en vallée du Rhône. La densité moyenne en façade rhodanienne est de 171 habitants/ km2. On va d'office éliminer ce couloir rhodanien de nos recherches.

Annonay, Privas, Aubenas, ces trois aires urbaines concentrent 35% de la population du département.
Au Nord-Est les habitants se nomment les rhonais, les isérois, les dromois et même les vauclusiens. (çà doit être à cause du prix des terrains)
On va éliminer aussi ces zones, on veut du dépaysement.

Une majorité de communes est faiblement peuplée. Le département compte 339 communes dont 200 ont moins de 500 habitants.
En revanche, la densité communale sur la montagne ardéchoise dépasse rarement les 30 habitants/ km2.
Les habitants de ces zones s'appellent les néerlandais ou communément les hollandais. Ces gens sont accueillant, dans leurs villages ils partagent leurs bâtisses avec des allemands et même des anglais.
Comme on ne parle pas de langues étrangères, on va éliminer aussi ces zones désertiques.

Ben mince, après élimination de toutes ces zones, il nous reste la Lozère et le Gard. La Lozère c'est 14 habitants / km2, normal les allemands sont partis en Ardèches. On élimine aussi, vivre à la Robinson Crusoé sans eau ni électricité, c'est pas notre truc. Et le Gard, le problème c'est les touristes. Ils sont 4.5 millions dont 4.3 millions de parisiens. On a rien contre les parisiens, mais on va quand même éviter le Gard.

A deux doigts de m'orienter sur un last minute.com (Tunisie tout compris pour pas cher), grâce au Forum TDI, 2 habitants du 07 m'ont contacté. Chacun à leur manière, ils nous ont vanté leur région et donc en définitive on va tenter l'aventure ardèchoise. Le choix du point de chute sera Larnas (basse Ardèches).

A partir de ce point nous aurons tout loisir pour visiter:
1) Les Monts du Vivarais
c'est la bordure sud-est du Massif Central. Altitude de 1000 à 1700 m.
Paysages de granite et sucs volcaniques.
la Loire y prend sa source, ligne de partage des eaux Méditerranée- Atlantique.
Pays de la Burle.
2) Les Cévennes
c'est le talus du Massif Central, formé de gneiss et de micaschistes.
Paysages de canyons encaissés et de serres auxquelles s'accrochent faïsses et béalières.
Altitude de 400 à 1000m.
Pays de la châtaigne.
3) La Garrigue
Nichée à l'abri des monts du Vivarais, au pied des Cévennes et des Volcans,
Le calcaire étale garrigue et paysages de pierres.
Pays de la chèvre et de l'olivier.

Bon ben y'a plus qu'à. Départ Dijon 01 mai 9h, temps frais tout comme il faut pour passer quelques heures sur la moto. Mon épouse Nadine me suit en voiture avec toute la logistique pour 10 jours de mobil-home.
Un parcours de 535kms de routes en passant par Paray le Monial, Vichy (pose resto), Le Puy en Velay, Aubenas et enfin Larnas vers 18h.
A mi distance du Puy et de Aubenas, à hauteur de Larnace au col de la Chavanne, une descente super. Pas de chance, jamais vu autant de gendarmes mobiles à chaque intersection. les teufeurs organisaient des rêves-parties en Ardèches, les Bleus avaient quadrillé la région, donc cool dans la descente, on testera les PR2 plus tard
On fait connaissance avec le camp de vacances.

Vendredi 02, on part en direction de Vallon Pont d'Arc. Il fait un temps superbe pour visiter ce bourg . A l'heure du repas départ sur Lagorce, une petite auberge accueillante au tarif raisonnable parfaite pour entreprendre la visite des gorges en partant de Ruoms.

samedi 03 re-visite de Vallon et Bourg St andéol par la route des gorges et retour au camp de bonne heure car ce soir on est invité chez Fanoo07. Comme on ne connait pas la région, le roulage de nuit se fera avec la voiture de madame.

Alors le fanoo, il faut que je vous le situe dans ce département. Il habite à Jaujac, zone volcanique et désertique ou on parle couramment le hollandais. il vit dans une zone rurale en marge du village à flanc de montagne, il cause que le patois local, c'est un des derniers ardèchois du cru. On a passer une excellente soirée, sa femme Marion nous avait préparé un plat Ardèchois "saucisse pomme de terre" seul bémol, le vin!! D'abord à l'apéro, on m'a servi un vin de framboise qui était peut-être éventé. En fait non à leur grande surprise. Ensuite, le bourguignon, il a fait tout le repas à l'eau, j'ai rien dit, j'étais invité. Quand même au fromage, Marion m'a sorti un fond de bouteille de vin rouge (enfin je crois) que la copine de la nièce de l'oncle de sa belle mère avait utilisée partiellement pour faire une viande en sauce le mois dernier. sincèrement on a passé une superbe soirée, animée par 2 petites filles adorables, d'ailleurs au passage Nadine leur fait un gros bisous. Bon allez, il est 23h on rentre car demain un autre ardèchois nous attend.
Tiens, les bleus sont encore de sortie, on a droit à un contrôle en règle...comme si on avait des têtes de teufeurs...
Juste pour montrer le coin de paradis ou habite Stéphane et Marion.

Dimanche 04 Rendez-vous à 10h30 à Aubenas avec Mino07 pour une balade touristique en compagnie de son épouse Marie Aude. Enfin pour nous c'est arrivée vers 10h50, on a pas encore intégré le fait que pour aller d'un point à un autre en Ardèches, on ne parle pas de temps mais de virages.
Michel, c'est un ardèchois de l'Est, enfin de la ville quoi, un gars comme nous, qui connait les embouteillages urbains, la pollution, les super marchés.... et qui parle français. Il habite à côté de Privas un joli pavillon avec une vue imprenable (et çà c'est vrai)

On ne s'était jamais rencontré, le courant est passé admirablement. Le temps de faire le plein de carburant, ben parce que c'est comme les habitants, des stations, à la centaine de kms près, y'en a pas des masses, nous voilà partis pour les monts du Vivarais en passant par Vals les Bains et en tournant au moins 10 fois autour de la place centrale. faut vous dire que le Michel c'est un malin, car si on attaque la montagne avant midi, et bien on aura rien à manger et un bourguignon affamé y ronchogne toute la journée. alors midi pile, halte à Burzet pour un resto hyper sympa et pas cher (à l'entrée du village)

C'est vrai, qu'on a trainé pas mal à table, mais il fallait bien que nous fassions connaissance et de toute façon les bleus étaient toujours là et avaient fermé pas mal de route touriste.
Donc pour digérer, direction la cascade du Ray Pic. ben c'est du sport, pour faire une photo, c'est 15 minutes de calvaire à pied, mais çà vaut le coup d'oeil.
Tiens un nuage blanc dans le ciel, puis 2, à 3 les ardèchois de là haut, ils rentrent à la maison, mais nous notre guide, il est de la ville, donc on continue, sachant que nos tenues de pluie sont soigneusement rangées dans la voiture à 80kms pardon à 2 heures de là. En Ardèches c'est comme en Bretagne, il ne pleut jamais, ben nous on n'a jamais de chance. on a eu droit à la grèle, à l'orage, pour le verglas et la neige on était pas assez haut....
il n'empêche qu'on a fait malgré tout une superbe balade, le lac d'Issarlès, le mont Gerbier (sous la pluie, ce n'est qu'un tas de cailloux) la source de la Loire d'ailleurs à mon avis la source elle prend naissance dans le chaîneau de la maison du fait qu'il pleut tout le temps... Bref un petit aperçu photo pour résumer tout çà.

C'est pas tout çà, il se fait tard, il faut rentrer sur Larnas. Le couple Mino 07, certainement pour se faire pardonner le fait d'avoir une tenue de pluie ...eux... nous on fait redescendre sur Privas par la D122 (des virages et une vue superbe) avec en prime des champs de jonquilles.
Arrivée sur Privas, il nous propose un rafraichissement avant de poursuivre la route, on est trempé, c'est un grog qu'il nous faut. Bon pour pas vexer on accepte. et bien c'est une embuscade, il nous garde à manger et nous propose un plat local...côte de porc- spaghetti... euh non çà c'est le plat principal, il s'agit de la caillette. La caillette Ardéchoise est un petit pâté de viande de porc, agrémenté d'herbes. Elles se mangent froides ou réchauffées à la poële. Nous on l'a mangée en entrée et en dessert on a pris du saucisson Hein Marie Aude...
Il est 22h30, il fait nuit et bien sûr les visières des casque sont fumées, çà continu, on va rouler de nuit, visière relevée et il fait froid....Arrivée camping minuit

Lundi 05 lavage moto, et départ en voiture pour le Gard direction St Laurent des Arbres chez un ex collègue de travail et remplir le coffre de Tavel. Retour de nuit sous des trombes d'eaux.. toujours beau temps en Ardèches... au fait pas vu beaucoup de parisiens sur la route z'étaient peut-être au pont du gard...

mardi 06 Rien... piscine chauffée, remise en forme massage car demain on a rendez-vous avec Stéphane (Fanoo 07) pour une sortie où on va combiner Vivarais, Cévennes et garrigues.

Mercredi 07 départ pour Jaujac en passant par la vallée de l'Ibie. sans commentaire

14h arrivée chez Fanoo. Bon dieu, il a sorti la cavalerie lourde. Le TDM avec side-car et agréable surprise , ses 2 filles seront de la virée. Bon il faut vous dire qu'une sortie avec son engin c'est spécial.
A l'arrière, il y a un coffre, il y met 1 sac de terreau.. pour lester comme il dit ..çà promet..
L'ardèches c'est bien qu'un tas de cailloux, au mont gerbier, les maisons ont des toit en pierre et Stéphane il importe du terreau pour servir de lest...
Allez, c'est parti pour 100kms de routes sinueuses, vraiment sinueuses (au bout de chaque ligne droite y'a un virage, un coup à droite, un coup à gauche). Aprés 22kms de sentiers à chèvres on arrive à la croix de Beauzon, c'est une station de ski battue par le vent. Le vent c'est le burle, quand il souffle fort mais vraiment fort, il arrive qu'il gèle à +5° la preuve en image

Comme il y a un grand parking, sous la torture Stéphane m'oblige à tester son side car.
1ère impression, çà ressemble à un cercueil et en plus çà en a l'encombrement.
2ème impression, faut être fêlé pour se tenir semi allongé à 30 cm du sol.
3ème impression, la roue avant de la moto vous projette tout ce quelle trouve (gravier, bouse de vache..)
4ème impression, on a peur que la moto vous tombe dessus, son truc il est tout articulé
5ème impression, c'est d'un inconfort total et heureusement qu'on est sur un parking
6ème imp...vomissement...

On reprend la route, chacun sur sa monture, qu'est-ce qu'elle bien ma NTV650, direction le col de Meyranc, un paysage sublime puis descente sur les garrigues et déjà 17h30, on sépare nos routes..Salut Fanoo à bientôt....


Jeudi 08 Marché de Vallon Pont d'Arc et bien sûr les gorges jusqu'à St Martin avec une poussée sur le côté Sud (Aiguèze) on ne s'en lasse pas. Même les chèvres elles quittent les zones rurales.


Vendredi 09 Rendez-vous 10h à Vivier avec Michel et Marie Aude pour une balade dans le vaucluse, direction l'Isle sur Sorgue et la fontaine du vaucluse. Descente par la N7, traversée d'Orange et enfin l'Isle sur sorgue. 13h on a faim. Michel nous a dégotté une guinguette sur le partage des eaux avec une vue magnifique et un menu succulent. Après manger direction la fontaine de vaucluse, encore une marche à pied, le Michel il soigne notre ligne, pour découvrir une charmante cascade.


On a encore trainé, il est 17h30. posé au bord d'une route à regarder une carte routière pour tirer au plus court, un chauffeur de bus, un motard local et un passant nous ont remis sur la bonne route. Serviable les vauclusiens....
Il est 19h, arrivée au camp, on va garder à manger Michel et Marie Aude, menu camping pizza, rosé du gard et à l'apéro un bourgogne blanc "les perrières 2005" nostalgie....
22h30 3 bises à Marie Aude, une chaleureuse poignée de main pour Michel et doucement sur la route, y'a des virages...A bientôt


Samedi 10, on a gardé le meilleur pour la fin. Descente pour la dernière fois sur vallon, puis la vallée de l'Ibie, direction Balazuc et Labaume...SUPERBE...

Et pour clore en beauté ce séjour, un restaurant en tête à tête avec mon épouse, la table d'Aurèle entre S T Remèze et Bourg St andréol sur la D4. Un couple d'allemand passionnant et passionné vous ouvre leur maison comme s'il vous connaissait depuis toujours. Un cuisine d'exception pour un prix dérisoire et on termine le repas par la tournée du patron (le Schnapps frappé)

Dimanche 11 10h30 le chemin à l'envers mais en passant par Roanne, avec cette fois un arrêt à "La Charrette des Saveurs" au col de Chavade pour un dernier repas typique et faire le plein de produits régionnaux artisanaux, en plus le patron adore les motards.


voilà c'est fini, 2200kms en moto sans encombres ni soucis, plein de photo, et puis un grand merci à Stéphane et son adorable famille ainsi qu'à Michel et son épouse Marie Aude.

Merci, Nadine & Eric

Ps: il y a peut-être des erreurs ou des inexactitudes ....j'ai pas fait exprès.....


Discutons de cet article sur le forumEn discuter sur le Forum

Article suivant: SEJOUR A MENTON ET ESCAPADE EN ITALIE
Article précedent: Remplacement des roulements de direction d'une Deauville

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami











A propos de cet article
Profil de ricouinfos Article de Ricou.


N° Article : 454
Article lu 8464 fois.
Créé le 12-05-2008 à 20h46.
Modifié le 14-05-2008 à 00h43.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles