Dossiers > Témoignages

Récit d'un accident de moto

Allongé aux urgenges en attendant les radios. Quand on parle moto, on raconte toujours nos meilleurs moments passés dessus la machine en compagnie quelques fois de copains et copines.
Parfois on demande de l'aide aux connaisseurs quand un petit ennui technique survient, mais jamais rien de bien grave.

Mais, il y a une épreuve qui peut malheureusement faire partie de la vie du motard, et pour laquelle on ne développe jamais le sujet...l'accident !!!
Est-ce par peur de malédiction ? Est-ce pour ne pas affoler les futurs motards ?
Ou bien est-ce parce que nous n'aimons pas parler de ces moments difficiles ????

Après m'être posé la question sur l'utilité ou non d'un tel article, je décide quand même de le faire en me disant qu'il pourra toujours éclairer un motard sur un risque spécifique.
Si une seule fois l'article, que vous aurez lu sur les circonstances de cet accident, évite à un motard de se prendre une "boite", alors j'aurai réussi là, et serai heureux d'avoir contribué (un peu) à éviter des journées délicates à quelqu'un...




Début Mai, lundi 7h du matin, j'enfourche la moto pour me rendre sur le lieu de ma formation qui débute ce jour. La journée s'annonce chargée, mais en compensation je dois faire un peu plus de kilomètres que d'habitude et en plus la météo s'annonce radieuse...
...17h45 fin du "bourrage" de crâne et retour vers la moto afin de regagner le domicile. Il fait toujours beau, et je me dit qu'après avoir traversé cette agglomération où je me trouve, je vais me faire une joie de passer par les routes de campagne histoire de m'enivrer du parfum des fleurs des champs qui inonde les routes en ce moment...
Après équipement du pilote, blouson avec renfort, bottes de moto, gants et casque je m'élance dans le sens du retour...
En arrivant sur l'artère principale de ville qui est une très grande ligne droite, il y a bien sur un embouteillage monstre...je patiente derrière les voitures (ligne banche oblige) et quand celles-ci se "rangent" pour me laissé doubler... et bein je double prudemment en oubliant pas le petit geste de remerciement...

...Après le centre ville traversé, toujours la même ligne droite, toujours le même embouteillage seulement dans mon sens de circulation mais là, il y a des pointillés au sol qui permet de doubler. Ce que je fait mais ne dépasse pas le 40 km/h car on arrive sur une zone d'activité commerciale...
Quand la voie venant en face est libre je double plusieurs voitures qui sont pour le plus souvent à l'arrêt, et je me range dès qu'un véhicule arrive en face de moi prudence oblige.

Après avoir répété la manoeuvre plusieurs fois, je continue à doubler, et, voyant arriver en face des véhicules je me range devant un fourgon à l'arrêt...
Mais au même moment venant de la droite du fourgon une voiture traverse devant celui-ci pour couper les deux sections de voie afin qu'il reparte par la gauche. Et vous l'aurez compris c'est à ce moment là que je percute sans freiner l'aile avant gauche de cette bagnole.

Malgré ma vitesse de 40 km/h pas le temps de freiner .
Alors là, tout va très vite et une multitude de choses vous passe par la tête .
En premier aïe ça va faire mal, ensuite merde ma moto, puis va falloir appeler ma femme re-merde le bonus...

Donc malgré ma vitesse, pas le temps de pincer la poignée de frein que déjà je sens mon postérieur se soulever ma vue se porte sur mon phare que je vois éclater sur l'aile de la voiture et, en même temps, les rétroviseurs qui volent.
Alors en poursuivant mon élan je lâche le guidon pour me protéger avec les mains que je mets en appuient sur le capot et c'est à ce moment là que je sens une petite douleur dans la main droite, ensuite un coup de casque soit sur le capot soit sur le pare-brise (j'ai certainement fermé les yeux) et je reviens en arrière en chutant au sol. je me relève aussitôt et part en courant sur le côté histoire de ne pas me faire écraser.
Voilà je me dit: ouf j'suis vivant mais j'ai dû me faire une entorse au poignet puis je regarde ma moto qui est couchée au milieu de la route sur son flanc gauche

Shéma de l accident avec photo des lieux Ici un croquis de l'accident avec la photo exacte du lieu de l'accident.
la voiture sortait de réparation de chez Citröen !!!
La route est à double sens avec des pointillés au milieu.

Des gens s'arrêtent pour relever et reculer ma meule que j'ose à peine regarder.
A cause de mon bras, je n'arrive même pas à les aider, je me dit alors que ça doit être plus grave qu'une entorse et je quitte mon blouson en le faisant glisser lentement le long de mon bras .


Ensuite coup de téléphone à madame pour lui annoncer la nouvelle et j'appelle les pompiers car mon bras me fait de plus en plus souffrir .
Ils arrivent suivi par le commissariat qui après m'avoir posé les questions d'usages me demandent de souffler dans le ballon ce que je fait sans aucune crainte.

Puis hôpital, radio, diagnostique, opération (une broche, une plaque et de la visserie) et après 3 jours passés aux urgences orthopédique je rentre à la maison avec une bonne vingtaine de points, une gouttière pour un mois et demi ainsi qu'un arrêt de travail de deux mois.

Viens maintenant le temps de la "paperasserie" et des nombreux coups de téléphone pour régler les problèmes administratif...

Mais je garde le moral car je pense à tous ceux et celles qui ont eu moins de chance que moi.


Voici le résultat...

Vue avantPhare cassée


Roue qui touche presque le carrenageDéjà que les rétros sont pas top...






ça fout vraiment les boules de voir sa moto comme ça !!!

















...Voilà près de cinq mois que les faits ont eu lieu et l'affaire se termine mais cela a été long et pas simple...

...Donc, après un mois de gouttière ainsi qu'un mois de résine, celle-ci m'a été retiré ainsi que la broche. Il me reste que la plaque vissée que je devrais garder 12 ou 18 mois et pratiquer de la rééducation.
Les frais de réparation de la moto se montent à 9800 € .
Etant assuré tous risque, pas de souci de ce côté là, sauf que si je suis déclaré responsable du sinistre j'aurais 10°/° de franchise alors je pense et j'espère que cela se traitera rapidement que nenni .

C'est long , en effet il faut, lorsqu'il y a constat de police, attendre que les deux parties soient convoquées tour à tour par la police pour y être entendu et, je dois fournir des papiers qui pour certains auraient dû m'être fournis par l'hôpital mais que je n'ai pas eu , coup de téléphone et rendez-vous pour récupérer ces documents, dépose des papiers au commissariat et les jours avancent.
Ensuite si les deux déclarations concorde (si ce n'est pas le cas les deux parties sont à nouveau convoquées pour y être entendu ensemble), le commissariat demande au tribunal s'il veut instruire l'affaire .
Pour mon cas ce n'a pas été le cas, ma déposition et celle de mon adversaire était la même.
Le commissariat envoie, quand il a le temps (on m'a dit qu'il s'occupait en priorité des grosses affaires en priorité), tous les documents à l'assurance (je suppose aux deux assurance ??) et maintenant il faut que l'assurance étudie le dossier afin de définir les parts de responsabilité de l'accident.
Après d'innombrables coups de fil, le verdict est tombé samedi 20 septembre par courrier (mon accident à eu lieu le 5 mai) et, à ma grande satisfaction, mais aussi surprise, je ne suis pas responsable de l'accident ouf , pas de franchise à payer ni de malus.
Mon concessionnaire à eu la gentillesse d'attendre le résultat de l'enquête de l'assurance pour régler ce détail (qui n'est pas mince) et qui sera réglé durant les prochains jours et je l'en remercie.

Voilà il me reste à récupérer le complet usage de ma main qui ne sera pas une simple affaire, aussi une visite médicale pour savoir si je suis déclarer en guérison complète pour pouvoir définir le degré d'incapacité de mouvements de ma main, mais ceci n'intéressera personne alors je ne pense pas mettre à jour à nouveau cet article.

Merci à tous pour les messages de soutien et soyez prudent




Article suivant: Remplacement des roulements de direction d'une Deauville
Article précedent: Rencontre de trois types TDIstes dans l'Herault 03/04/08

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de wrrinfos Article de Wrr.
11 mois en 700 deauv 2006 noire abs et 27000 kms et maintenant en Pan Européen 1300 abs.Après 20000kms en 10 mois avec cette Pan et un accident, je rachète une nouvelle Pan... Après deux Pan sans problème, je passe chez Yam avec une FJR...Trois ans et 84000 kms après me voici au guidon d'une 1200 VFR...

N° Article : 451
Article lu 10393 fois.
Créé le 11-05-2008 à 16h42.
Modifié le 22-09-2008 à 14h06.

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles