Dossiers > Témoignages

Une Deauville sur un bateau

Plutôt que vous exposer précisément les différentes manières et moyens existants pour transporter nos chers véhicules - vous trouverez pour cela, en fin d'article, le site de spécialistes en la matière - je vais tenter de vous conter mon expérience personnelle.

Vous vous rappelez qu'il y a 7 mois (déjà) je rentrais de Nouvelle-Calédonie avec armes, pardon, Deauville et bagages. Voilà comment cela s'est déroulé.

J'ai d'abord pris contact avec un déménageur qui a estimé le volume de mes affaires à rapatrier. Il a de suite inclus la moto qui est considérée comme bagage. Cela ne change pas grand chose mais a son importance pour dimensionner le container à embarquer sur le bateau. Pas question, pour moi en tout cas, d'emmener la Deauville, même en tant que bagage, en avion. Estimée à 2 m3, cela revient trop cher et il est plus (beaucoup plus) facile de trouver 2m3 sur un bateau que dans un avion.
Un container de 20 pieds (de longueur évidemment) soit environ 33m3 m'est donc affrété pour l'ensemble de mon matériel, une date est fixée et que je te prépare la paperasse pour les Douanes, le port de Nouméa, la compagnie maritime, etc... (Voir la rubrique conseils du site en bas de page pour les documents.

transport d une moto sur un bateau Les instructions du déménageur sont les suivantes :

1) 48 heures avant le grand départ, amener au dépôt la moto pour une mise en caisse par les menuisiers dans leur menuiserie.
En effet, certains transporteurs confie la visseuse, les vis et quelques planches pour emballer l'"engin" en même temps que le reste, appliquant ainsi l'adage bien connu :
vite fait mal fait.

2) Le moins d'essence possible dans le réservoir. Là s'ouvre l'éternel débat : réservoir plein ou réservoir vide... C'est vrai que plein, il y a moins de vapeurs d'essence. A contrario, réservoir vide, les déménageurs ne le font pas eux-mêmes et pour y parvenir, il est nécessaire de bien calculer... pour ne pas faire les derniers hectomètres "à la poussette".

3) Carte grise originale confiée au déménageur (la photocopie avec soi est fortement conseillée).
Attestation de changement de résidence délivrée par la Mairie (de NOUMEA) et certificat de non-gage de moins d'un mois sont aussi à inclure dans le dossier.

4) Aucune clé ne m'est réclamée pour le transfert, je garde tout et laisse la belle en priant pour que tout se passe bien. Enfin, il est possible que l'assurance soit interrompue car la moto est complètement sous la responsabilité du déménageur suite au constat amiable rempli au dépôt pour "prise en compte" de la moto.

Entre 45 et 60 jours plus tard, il est toujours temps et OBLIGATOIRE de contacter l'assureur. La moto est à nouveau à assurer dès le "dépotage" du container.

transporter une moto en bateau Dans mon cas, cela s'est bien passé. J'ai pu vérifié l'emballage car mes autres affaires sont embarquées 2 jours plus tard, donc dans le même container et j'ai eu le visu sur la qualité du "cocon" de bois dans lequel dormait la Deauville.
A l'arrivée, aucune vis n'a bougé, aucune cale ne manque à l'appel. Seul souci, la batterie est complètement déchargée. Autre débat : la débrancher ou la laisser en l'état ?!?!? De toute façon, pas question de l'emmener à part de la moto dans le container car le déménagement complet serait rejeté au contrôle du bateau...
Au "déballage", contrôle de l'état avec le constat amiable cité plus haut.
Voilà comment s'est déroulé le retour par mer de ma Deauville depuis la Nouvelle-Calédonie vers la Sologne via le Havre.

Je vous souffle ici le site spécialisé dans le domaine : www.fret-maritime.com
et vous souhaite bon voyage.


Article suivant: Fonds d'écran Deauville 650 / Balades dans l'Herault
Article précedent: Améliorer votre visibilité en branchant les feux de position de votre Deauville

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami



A propos de cet article
Profil de Pascal98infos Article de Pascal98.
Originaire du nord, un peu nomade professionnellement, je suis venu à la moto tardivement. J’ai commencé à la Réunion en 1996. Je suis maintenant très heureux de rouler avec cette sacrée bonne deauville sur les routes de France.

N° Article : 425
Article lu 4428 fois.
Créé le 11-03-2008 à 20h54.
Modifié le 11-08-2009 à 21h36.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles