Dossiers > Comparatifs

Comparatif Honda Pacific Coast PC 800 / Honda Deauville 650

Ayant possédé une Honda 650 NTV 2002 "Deauville", et possédant maintenant une Honda PC800 "Pacific Coast", je pense qu'il est intéressant de comparer ces 2 machines.

Pour rappel, la PC800 fit un bide commercial en France, où elle fut retirée en 1993 alors qu'elle fut produite jusqu'en 98, année où apparu... la Deauville.

Il semble évident que cette dernière remplaçait la Pacific. Pourtant, ce rapprochement fut rarement fait à sa sortie, tant elle semblait différente, et que 5 ans s'étaient écoulés.

Que choisir, Deauville ou Pacific Coast

Pourquoi choisir ? autant prendre les 2

J'avais choisi une Deauville 650 CBS pour le caractère moteur du bicylindre, que j'avais apprécié sur ma Transalp 600, sa fiabilité, son cardan, et aussi pour sa protection et ses aspects pratiques.
La Deauville est une bonne moto, mais à trop vouloir ne pas ressembler à la PC 800, elle est inaboutie sur plusieurs points. C'est d'autant plus rageant qu'il suffisait de peu, et que les mêmes erreurs ont été refaites avec la version 680 de 2007 : carénage partiel ne protégeant pas les mains ni les pieds, valises symboliques, moteur un peu juste à 2.

Commercialement, la Deauville est un succès, mais dans sa définition de moto interurbaine, la Pc800 lui est supérieure...
En terme de protection, de confort, de rangements, d'agrément moteur, la PC800 l'emporte nettement;
Pour le cardan, la fiabilité, la consommation, elles font jeu égal.
La Deauville ne mène qu'au niveau du freinage, particulièrement avec les CBS et ABS*, en protection antivol avec l'anti-démarrage, en autonomie et en esthétique avec un look plus facile.

Comparatif Deauville Pacific Maniabilité

Elle font jeu égal. Avec les Metzeler Z6, la Deauville est un régal, et avec ses vieux pneus, ma Pacific sent sort plutôt bien. A confirmer.
En ville, les 2 motos sont faciles à placer; Avantage pour la Deauville pour remonter les files, grâce à ses rétroviseurs placés plut haut, à la hauteur de ceux des monospaces.
Ceux de la PC800, placés plus bas, sont juste à hauteur de ceux des voitures.
Mise sur béquille centrale: égalité !

A noter que la Pacific braque très serré, et qu'elle est plus basse. Impressionnante statiquement, elle est en fait à la portée de toute demoiselle, avec un centre de gravité placé bas. Ceci est en partie du à son réservoir placé sous la selle.

Agrément moteur

De puissances comparables, même sonorité, les moteurs ont des tempéraments pourtant différents. Mêmes alésages (79 et 79,5mm), mais pas la même course (66 contre 80,6 pour la Pc): la Deauville est super carrée quand la PC est plutôt "longue course". Ceci se retrouve dans les comportements: régimes maxi 8500 contre 7500 pour la PC.
Ceux qui apprécient avant tout le couple seront comblés par la Pacific, et dans une moindre mesure par la Deauville, surtout en duo.
Plus de souplesse aussi pour la Pacific, qui reprend sans broncher dans les bas régimes, très appréciable en ville.

Tempéraments
La Pacific est une moto très homogène, conçue avec un objectif bien défini et sans concession: emmener le cadre au bureau, en costard, avec son ordi dans le coffre, ou il rangera son casque. Les prestations, le confort, la position de conduite, le caractère du moteur, le coffre tout s'accorde.
Et toutes ces qualités en font aussi une excellente routière, digne de titiller les BMW RT, Honda ST et autres GTR...
Elle est ainsi à l'aise en ville tant qu'en banlieue ou sur autoroute.
Paradoxalement, la Deauville est plus "sportive", et devra recourir à des ajouts: top-case, protege-mains, protege-pied, pas vraiment convaincants.

Ayant repris ma deauv pour aller chercher des pièces, je saisis mieux les différences des 2.

Grande découverte : la Deauville est une sportive ! elle permet une position plus sport, prête à l'attaque, à monter dans les tours, à balancer d'un coté de l'autre d'un coup de hanche, et à freiner fort.

La PC est plus sénatoriale: position dos vertical, bras non tendus, fesses grassement posées sur la large selle. Pas besoin d'attaquer, un coup de poignet et tout se fait dans le couple, bas les tours...Pour balancer, inutile de jouer des hanches, juste pousser sur le guidon.


Position de conduite

Pacific: position de conduite: dos droit, bras légèrement pliés, pieds légèrement en avant. On s'y pose naturellement, sans fatiguer. Peut-être conçue pour le marché nord-américain, la selle est hyper large et profonde (obèses ?); j'aurais voulu pouvoir reposer mes lombaires contre le dossier de selle, mais il est trop loin. Nettement plus basse que la Deauville, on repose les pieds au sol à l'arrêt, sans avoir les genoux plié en marche.

La Deauville est plus dans le compromis.
Pour arsouiller dans les tours, elle permet une position penchée, mais la position dos droit obligera à tendre les bras, au point que certains optent pour changer les fixations de guidon. Un peu haute pour les petits gabarits, elle oblige les grands gabarits à plier les jambes, ce qui peut être fatiguant à la longue (plus de 1,80 m). Ceci reste valable pour la version 680.

Freinage
Avantage Deauville, surtout si équipée du freinage couplé (CBS, à partir de fin 2001) et de l'ABS (option à partir de 2006). Pour autant, la Pacific se défend, avec 2 disques et un bon tambour.

Protection

D'un coté, un carénage généreux, à l'excès puisqu'il fait disparaitre tous les organes mécaniques, réellement efficace.

Coté Deauville, un carénage légèrement typé sport, protégeant moins bien et s'arrêtant aux genoux, nécessitant des extensions optionnelles pour protéger mains et pieds.
L'une comme l'autre nécessitent des bulles haute pour vraiment protéger complètement tout pilote de plus de 1,75m.

Rangements

Bien sûr, personne ne passera à coté du coffre de la Pacific. Donné pour 60 litres (je n'ai pas vérifié) et 18 kg, il peut accueillir 2 casques intégraux, 1 bouteille sous chaque casque, des gants, une combi de pluie, un antivol, une trousse de secours, 3 cartes routières, un raton-laveur...ou encore 4 ordinateurs portables, dans leurs sacoches, sans chausse-pied.
Ceci n'empêche pas de l'équiper d'un top-case pour accroitre cette capacité.
L'originalité de la Deauville, ce sont ses valises intégrées, dont les couvercles peuvent être remplacés pour accroitre la capacité.
Les couvercles d'origine permettent de ranger quelques affaires, mais pas de casque, même de type "jet". Les couvercles optionnels permettent d'accueillir 2 intégraux, mais toujours pas de sacoche de portable 15 pouces. La largeur est alors supérieure à celle d'une Pacific, ce qui nuit à l'allure de la machine, et accroit le risque d'accrochage.
Personnellement, je prefere largement le principe du coffre, que l'on rempli par le dessus, que les valises, dont il faut tenir le contenu avant de fermer. Qui plus est, la pc 800 permet de rouler l'esprit tranquille, sans risque d'ouverture intempestive.

Coté Deauville, 2 vide-poches, dont un vérrouillable. Un seul, et plutôt petit sur la PC.

vue arriere Protection contre les voleurs
Pacific: un peu trop pacifique... A part le blocage de direction, rien. Impossible de mettre un bloque-disque, car on ne peut pas passer un doigt entre bord du disque et moyeu. Pour mettre un U, renoncer à prendre les fourreaux avec un bâton. Ce sera un bâton seul. Mais vole t'on encore les PC800 ?

Deauville: Blocage de direction, bien sûr, mais surtout anti-démarrage Sis. Pas de difficulté pour placer un U.

Autonomie

Avantage Deauville; Avec 19 litres de réservoir, contre 16 pour la Pacific, et une consommation moindre, la Deauville l'emporte.
Classique réserve par robinet sur cette derniere, contre jauge de carburant sur la Pacific, et robinet automatique.

Entretien
Le carénage excessif de la PC peut effrayer, à tort. Des trappes sont prévues, et le retrait des caches latéraux ou du faux réservoir se fait facilement.
Ainsi, les bougies sont beaucoup plus accessibles sur la Pc800. Cette dernière ne nécessite pas de réglage des culbuteurs grâce au rattrapage hydraulique du jeu.
On accède aux cosses de la batterie de la Pacific en ouvrant le coffre. Pour la démonter, c'est un peu plus compliqué.
Vidange huile: aucune difficulté pour les 2 motos.
Vidange refroidissement: vase d'expansion et bouchon de radiateur accessibles directement sur pc800 !
Filtre à air: 4 vis pour enlever le faux réservoir sur la Pc800;
Les fréquences d'entretien sont les mêmes pour les 2 machines.

Alors, laquelle choisir ?

vue des postes de pilotage Pour qui a besoin de faire beaucoup de kilomètres, avec une machine moderne et suivie commercialement, la Deauville, particulièrement la 700, s'impose.
Pourtant, la Pacific Coast PC-800, trop en avance sur son époque, et très mal présentée, est redoutable, tant pour aller au travail, et même au bureau, que pour parcourir l'Europe à la façon d'un GT, le tout en procurant un réel agrément, grâce à son moteur et son confort.

Bien sûr, elle appartient au passé, et reste relativement rare en France.

L'objectif de ce comparatif était de mettre en évidence le concept de "commuter" (banlieusarde) développé avec la Pacific, et le compromis plutôt réussi que représente la Deauville.


Il ne nous reste plus qu'à attendre 2016 et la 3ème version de Deauville, qui, je l'espère, se rapprochera de son inspiratrice.

Messieurs les ingénieurs Honda: Ce n'est pas le coffre ou le carénage enveloppant qui ont tué la pc800, alors n'ayez pas peur d'en équiper la future Deauville !
[b]




Article suivant: La mise sur remorque d’une NTV, seul ou à deux
Article précedent: La VT500E : la plus éloignée ancètre de la Deauville ?

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de Charlyinfos Article de Charly.
Informaticien-chauffagiste, administrateur et technicien de ce site..
site web site web

N° Article : 394
Article lu 21767 fois.
Créé le 24-12-2007 à 12h43.
Modifié le 31-01-2008 à 19h00.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles