Dossiers > Autres motos Honda

La VT500E : la plus éloignée ancètre de la Deauville ?

Le VT 500 E vue par Moto journal n°616, date de parution inconnue :

Apparue en 1983 au milieu d'une multitude de nouveautés Honda, la VT500E est la première
routière à moteur V2 à 52° de la marque. Elle remplace alors la gamme des séries CX disparues
quelques années plus tôt. Elle fait pourtant une entrée discrète sur notre marché et connait un début de carrière assez timide. Et pourtant, même si son allure un peu ingrate ne le laisse pas deviner, cette moto est une moyenne cylindrée remarquable à bien des égards.

Honda 500vt Très conventionnelle au niveau de la partie cycle (suspension arrière avec de classiques combinés, fourche dépourvue de réglages, frein a tambour arrière), la VT retient l'attention par son moteur.
Bien que destiné à des modèles plutôt paisibles, il est doté de tous les ingrédients et raffinements
des mécaniques poussées :
Cotes super carrées, taux de compression élevé, trois soupapes par cylindre, culasse double allumage,
pistons forgés...etc...
Il fournit 50 ch à 8500 tr/min pour un couple maxi de 4,8 Mkg à 7000 tr/min.
La boite de vitesse comporte 6 rapports et la transmission secondaire s'effectue par arbre et cardan.

Basse de selle et bien équilibrée, la VT fait partie de ces machines que l'on aborde sans la moindre appréhension. Elle se révèle légère et maniable à basse vitesse, deux atouts qui associés à sa remarquable étroitesse d'ensemble en font une moto très a l'aise en ville.
L'autre gros point fort de cette VT réside assurément dans son moteur.
Souple, facile à utiliser, le Vtwin commence à délivrer un bon couple dès 2000 tr/min et pousse déjà tres bien dans la zone des 5-6000 tr/min.
Idéal pour la ballade tranquille ou dans la circulation urbaine.
Surtout que cette bonhommie à bas et moyens régimes se double d'une certaine vigueur au delà.
En effet, poussée dans les tours, la VT500 a de la pèche et se montre capable de propulser la machine à 180 Km/h en pointe.
Mais plus intéressant, le couple bien réparti sur toute la plage de puissance permet de tenir des
vitesses de croisière de l'ordre des 150 km/h quelles que soient les conditions de route, vent, bagages, passager.

D'autres part, la consommation demeure toujours dans des limites très raisonnables, de l'ordre des 5L5/100 Km sur route, ce qui garantit une autonomie maximum d'environ 300 Km, réserve comprise.

Les qualités de ce moteur associées à celles de la partie cycle (confort étonnant, bonnes suspensions,
freinage efficace, tenue de route très sure) font de la VT500E une véritable grande routière très
agréable et reposante sur longs trajets et qui arrive même à être amusante à manier sur petites
routes sinueuses.
Machine simple et homogène dotée d'une mécanique conciliant performances et agrément d'emploi,
la Honda VT500E se révèle extrêmement attachante à l'usage.

Nous avons aimé :
- Le moteur agréable et performant
- les qualités routières
- Sa personnalité

Nous avons regretté :
- La boite parfois peu précise
- L'esthétique "mobylette" et le dessin des liserets de sa décoration

400 Mda : 13 secondes 5



Honda VT500 Voila donc un article d'époque auquel je n'ai rien à ajouter, si ce n'est qu'il faut relativiser avec sa date de sortie estimée à 1985.

Au sujet principalement des qualités du freinage et de la partie cycle d'un autre age:

La VT500E disparait du catalogue début 1989 pour laisser place à sa remplaçante la Ntv.
Six ans de bons et loyaux services pour environ 25M francs à l'époque.
On en trouve encore beaucoup d'occasion car cette moto a été très largement diffusée.
Principalement chez nos voisins Allemands qui en sont friands et pour cause...
performances, solidité et cardan oblige !

Sa cote d'occasion en 2007 est d'environ 1000E pour environ 50M km, ce qui laisse la possibilité d"en dénicher une pour s'en servir comme deuxième moto à moindre frais.
Même 20 ans après, c'est encore une valeur sûre.

Petit ajout personnel par comparatif avec la Ntv qui lui succède.
Connaissant les deux modèles et leur usage, je dois noter qu'une fois de plus Honda supprime un modèle abouti pour n'en faire qu'une pale copie.
Je veux faire allusion à la PC800 par rapport à la Deauville mais aussi de la VT750C par rapport aux
Shadows.
Pour moi la NTV n'est donc pas une digne héritière de la VT500E pour plusieurs détails :
- Adieu les chromes
- Adieu la mise en valeur du moteur par l'ajout d'un cadre périmétrique très laid qui masque le tout !
- Adieu le brio du moteur sur toute sa plage d'utilisation
- Adieu le 6ième rapport

Ce que je lui accorde : son meilleur freinage et la rigidité de son autre cadre.

Concernant certains détails techniques comme son entretien ou son achat d'occasion, merci de se
reporter à la discussion épinglée dans le forum, rubrique "Vt500 et autres motos de la famille"


Discutons de cet article sur le forumEn discuter sur le Forum

Article suivant: Comparatif Honda Pacific Coast PC 800 / Honda Deauville 650
Article précedent: Honda Pacific Coast PC800 : présentation et informations

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami



A propos de cet article
Profil de Manu-34infos Article de Membre35.
m?cano electronico barjo... je d?monte, je remonte, j?invente et je test. Pour que rien ne m?arrete... je me creuse la tete!..
site web site web

N° Article : 393
Article lu 17984 fois.
Créé le 23-12-2007 à 14h33.
Modifié le 31-01-2008 à 19h04.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles