Dossiers > Comparatifs

Essai comparatif: la Deauville face à 6 autres motos


essai moto mag A la sortie de la Deauville, machine atypique créant un nouveau segment: la GT de moyenne cylindrée, Motomag a voulu comparer ce concept à d'autres machines susceptibles de la concurrencer.

La difficulté première réside à trouver des machines concurrentes de la Deauville, car la cataloguer dans un type particulier de moto serait une restriction injustifiée. Nous résumons ici l'article auquel nous vous invitons à vous référer.






I : Honda NT 650V Deauville / Honda 1100 ST Pan European ABS/CBS/TCS :
« GT : Une histoire de famille »



Honda NT 650 V Deauville               Honda 1100 ST Pan European abs/cbs/tcs

4T bi-cylindre en V                    4T quatre cylindres en V à 90°
3 soupapes / cylindre                  4 soupapes/cylindre 
refroidissement liquide 1 ACT          refroidissement liquide 2 ACT 
647 cm3  55 ch. à 8000tr/mn            1084 cm3  100 ch. à 7500tr/mn 
couple de 5,6 m.kg à 8000tr/mn         couple de 15 m.kg à 6000tr/mn
poids : 243 kg                         poids : 318 kg 
consommation moyenne : 6,2 L/ 100 km   consommation moyenne : 6,4 L/ 100 km 
prix du neuf modèle 2004 (cbs): 8380 €   prix en occasion 2003 : 11 000 €
La conduite : Face à la 1100 ST, hélas disparue de nos jours du catalogue Honda (remplacée par la 1300 ST Pan European ABS - 16 900 € ), la Deauville fait figure de vélo : plus légère donc plus maniable à basse vitesse dans les manoeuvres, elle accuse un manque de confort sur autoroute dans sa version de base (défaut de protections suffisantes). Son efficacité sur route nationale, le V-twin offrant de meilleures reprises, va de paire avec l’agrément du caractère moteur. Particularités techniques : Transmission acatène sur les deux modèles. Freinage ABS/CBS/TCS (antiblocage / répartition AV>AR / anti-patinage) sur la 1100 ST. (remarque : apparition du Dual CBS à partir du modèle 2002 sur la Deauville.) Instrumentation ultra complète sur la 1100 ST. Bagagerie imposante sur la 1100 ST et plus discrète et passe partout pour la Deauville. Conclusion : La 1100 ST beaucoup plus lourde et plus chère, offre un confort et une puissance plus élevés que la Deauville. La qualité du freinage de la Pan est sans concession. Les points forts :
Honda Deauville            Honda 1100 ST

Prix                       Confort
Légèreté                   Freinage
Maniabilité                Puissance
II : Honda NT 650V Deauville/BMW R 850 R : « Les twins à cardans » BMW R 850 R 4T bi-cylindre à plat 4 soupapes/cylindre refroidissement par air / 1 ACT, 848 cm3 70 ch. à 7000tr/mn couple de 7,8 m.kg à 5500tr/mn poids : 235 kg consommation moyenne : 7,4 L/ 100 km prix du neuf modèle 2004 : 10 670 € La conduite : Ces deux motos à transmission par cardan, de conceptions différentes, technologie avant-gardiste pour la BMW (suspensions Telelever à l’avant et Paralever à l’arrière) et éprouvée pour la Honda (issue de la NTV) , sont de redoutables routières. La R 850 R sans conteste plus puissante, lâche la main sur revêtements douteux, victime de suspensions dures. La protection des pieds, des mains et du buste semble meilleure sur la BMW dotée de l’option pare brise. Les commandes d’embrayage et de freins offrent douceur et feeling sur la Deauville et la souplesse de la boite assure un confort supérieur. L’empattement des valises de la Honda permet de remonter les files de voitures plus facilement lors des bouchons. Particularités techniques : Transmission acatène sur les deux modèles. ABS sur le modèle R 850 R mais en option. Alimentation par injection sur la BMW / 2 carburateurs sur la Honda. Conclusion : La Deauville, toujours polyvalente et soucieuse du confort de son pilote, n’atteint pas les performances de la « Béhème », plus originale et créatrice de sensations. Attention, les pièces détachées d’origine de la BMW R 850 R sont onéreuses. Les points forts
Honda Deauville         BMW R 850 R

Prix                    Puissance
Largeur des valises     Protection du buste et des mains
                        Feux de détresse
III : Honda NT 650V Deauville/Yamaha 250 Majesty : « Scooter de luxe contre Motomobile » Yamaha 250 Majesty 4T mono-cylindre à 4 soupapes refroidissement par eau, 249 cm 3 20 ch. à 6500tr/mn couple de 2,35 m.kg à 5500tr/mn poids : 164 kg consommation moyenne : 7,3 L/ 100 km prix du neuf (modèle ABS 2003) : 5 362 € La conduite : Ces deux machines concurrentes en milieu urbain se distinguent par leurs origines et les solutions techniques adoptées sur chacun des modèles. Le scooter, redoutable d’efficacité en ville devient vite insupportable sur route ( beaucoup de bruit pour peu de résultats !) et est à proscrire sur autoroute, le duo étant d’autant plus inenvisageable dans ces conditions. L’efficacité de la fourche et le freinage trouvent aussi vite leurs limites. Ainsi, la Deauville garde haut la main son caractère de polyvalence bien connu avec ses qualités de puissance, de suspension et de freinage. Les seuls points de comparaison demeurent l’utilisation urbaine et les bons équipements, car comparer les performances pures des deux machines est vain. Le confort est de mise sur le Majesty comme sur la Deauville, et transporter des bagages est facilité par des capacités de rangement excellentes voire luxueuses (éclairage du coffre sur la Yamaha). Particularités techniques : Boite de vitesse automatique, frein de parking et tambour à l’arrière sur le Yamaha 250 Majesty. Bulle haute protectrice présente sur le scooter. Conclusion : La Deauville, routière et voyageuse, surclasse le Majesty, bien conçu pour la ville. Les points forts
Honda Deauville       Yamaha 250 Majesty

Puissance sur route    Capacité des coffres
Suspensions            Maniabilité 
Accueil du passager    Accélération en ville
Protection antivol     Confort
IV : Honda NT 650V Deauville/Aprilia 650 Pegaso3 : « Trail routier ou routière facile » Aprilia 650 Pegaso3 4T mono-cylindre Rotax à 5 soupapes refroidissement par eau, 651,6 cm3 49 ch. à 6250tr/mn couple de 5,78 m.kg à 5500tr/mn poids : 161 kg consommation moyenne : 7,1 L/ 100 km prix du neuf (modèle i.e. 2004 nu) : 6 848 € La conduite : La belle italienne exhibe une plastique de diva mais utilise largement le plastique comme matériau de base, y compris pour le réservoir. Le monocylindre doux et puissant permet à l’Aprilia de laisser derrière la Honda lors de vives reprises à 90km/h, les montées en régime étant plus faciles. Moto agile et exploitable, dotée d’une boite de vitesse douce, elle ne permet pourtant pas une protection ni un usage en duo évident comme sur la Deauville. Si l’on ajoute un freinage illogiquement inexistant, l’attrait de le Pegaso se limite à sa « belle gueule » et à son aspect déluré délivrant de bonnes sensations sur départementales. Particularités techniques : Double échappement sous la selle (Aprilia). Fourche inversée à réglage optionnel de l’amortisseur arrière (Aprilia). Instrumentation complète mais sans montre (Aprilia). Valises optionnelles avec système de fixation tubulaire(Aprilia). Conclusion : Pourvue d’une transmission par chaîne, la très désirable et amusante Pegaso a du mal à convaincre face à l’efficacité de la Deauville. Les rangements arrières de l’Aprilia sont trop encombrants ( + 110 mm), et la consommation du mono Rotax dépasse largement celle de la Deauville. Beaucoup d’options (comme la béquille centrale) font monter le prix de l’italienne pour arriver au niveau de la japonaise. Attention, les pièces détachées d’origine sont onéreuses. Les points forts
Honda Deauville          Aprilia 650 Pegaso3

Freinage                 Couple moteur
Transmission par cardan  Maniabilité
Vibrations contenues     Esthétique
V : Honda NT 650V Deauville/Honda 650 NTV : Carénée ou basique » Honda 650 NTV "Revere" 4T bi-cylindre, 3 soupapes/cylindre refroidissement par eau, 647 cm3 50 ch. à 7500tr/mn couple de 6,7 m.kg à 6500tr/mn poids : 209 kg En occasion uniquement. La conduite : Issue de la 650 NTV, moto utilitaire dont la fabrication s’est arrêtée en 1997, la Deauville en garde les caractéristiques proches de propulsion et se dote d’un carénage à la ligne plutôt réussie. Niveau entretien, la NTV est imbattable, mais niveau confort, la Deauville assure nettement mieux, telle une réelle routière : selle large, guidon plus grand, jambes moins repliées et maniabilité accrue. Le moteur, revu pour plus de souplesse à bas régime (2000tr/mn), est accompagné d’un freinage plus puissant grâce au montage de deux disques à l’avant. La suspension aussi est améliorée. Les capacités de transport des valises ne sont pas toujours convaincantes sur la Deauville, mais elles ont le mérite d’exister d’origine. L’augmentation importante de prix de vente de la Deauville par rapport à la NTV est il vraiment justifié ? Particularités techniques : Mono bras sur la 650 NTV. Totalisateur journalier mais pas de montre sur la NTV. Conclusion : A l’époque, le journaliste essayeur formulait le souhait de la sortie d’une Deauville basique, dont l’équipement serait à loisir. Nous savons maintenant qu’il n’en a rien été. Les points forts
Honda Deauville            Honda 650 NTV "Revere"

Direction plus facile      Plus de caractère moteur « en bas »
Bon équipement de série    Moins de casse en cas de chute
Prix




VI : Honda NT 650V Deauville/BMW K75 RT ABS :
« K75 disparue : un créneau pour Honda »


BMW K75 RT ABS

4T 3 cylindres longitudinaux 2 soupapes/cylindre
refroidissement par eau 740 cm3
68 ch. à 8250tr/mn
couple de 6,9 m.kg à 7000tr/mn
poids : 250 kg
En occasion uniquement.

La conduite :

La Deauville fait figure de ballerine à côté de la K75. Certes, son carénage est moins protecteur que celui de l’allemande, mais il possède un look plutôt moderne et valorisant. La légèreté de la Deauville est indéniable et ressentie comme telle lors des manoeuvres à l’arrêt.
L’évidence de la souplesse du moteur de la BMW et son gabarit rend la route douce et reposante (sauf la boite peut-être, dure en rempilant les rapports !). La Deauville semble plus ludique aux abords des courbes où la précision des trajectoires rattrape les capacités plus routières de la K75. Le freinage semble convaincant sur les deux modèles, un peu dur sur la BMW.
Les capacités de rangement de la K75 dépassent d’origine celles de la Deauville. L’accueil d’un passager se fera plus aisément sur la BMW, taillée pour les longues distances.

Particularités techniques :

Freinage ABS sur la BMW K75 RT.
Poste de conduite complet avec montre sur la K75.

Conclusion :
La K75, moto qui date par son aspect, demeure une vrai routière au gabarit plus imposant que celui de la Deauville, moins haute et plus à l’aise en usage mixte ville - route.

Les points forts

Honda Deauville BMW K75 RT ABS

Légèreté à l’arrêt Protection
Position de conduite
Capacité au voyage, duo
Longévité moteur


Remarque de jc: "Longévité moteur" vaut aussi pour la NTV, et sans doutes à moindre frais.




Article suivant: Deauville meets Deauville 2005, quelques photos
Article précedent: Deauville meets Deauville 2004

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami






A propos de cet article
Profil de Charlyinfos Article de Charly.
Informaticien-chauffagiste, administrateur et technicien de ce site..
site web site web

N° Article : 37
Article lu 23211 fois.
Créé le 20-09-2004 à 00h00.
Modifié le 18-06-2008 à 18h45.

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles