Dossiers > Sorties et rencontres

Les chroniques à la C… laudius des TDi’s days 2007 en Auvergne : l’enfer

Les chroniques à la C… laudius des TDi’s days 2007 en Auvergne : l’enfer du décor

Trilogue à la con


- « Eh, t’as vu ? Y a des motards en bas »
- « Hein, où ça ? »
- « En bas ! »
- « En bas, t’es sûr ? «
- « Ouais ! «
- « Euh, qu’est-ce que vous dites ? »
- « Il dit qu’y a des motards en bas »
- « Des motards en bas ? »
- « Ouais »
- « En bas, t’es sûr ? »
- « Il dit que oui »
- « … vois pas bien, c’est les types à pied, là ? »
- « Ben non andouille ! y sont à moto, les motards ! »
- « Mais y a pas de moto ! »
- « … doivent être déjà passés alors. Eh ! Sont déjà passés ? »
- « Qui ça ? »
- « Ben les motards ! »
- « Quels motards ? »
- « Ben tu as dis qu’il y a des motards en bas ! »
- « Ah ouais, s’cuse, ouais mais ça c’était tout à l’heure ! Maintenant y sont montés, y sont en haut »
- « Où ça en haut ? »
- « Ben là haut ! »
- « Qu’est-ce qu’y dit ? »
- « Il dit que les motards qu’étaient en bas y sont en haut.»
- « Ha bon, en haut ? »
- « Ouais »
- « … vois pas. Où en haut ?
- « Ben en haut quoi ! En haut, c’est en haut ! »
- « En haut là-bas ? »
- « Ouais ! Enfin là-haut »
- « … vois toujours pas »
- « T’as raison, j’les vois pas non plus. Eh, on les trouve pas tes motards ! »
- « Ben sont partis maintenant. Bon, on s’casse ? On s’les gèle ici … »


Saint-Jean-Side-Car, patron des motards


Ehhh meeeeerdeuuu !!! « On fait un tour en Side et toi tu fais l’singe », qu’il a dit. J’ai pas dû pencher du bon côté dans le tournant à gauche, juste avant qu’on choppe le poteau… C’est vraiment con comme moto, le side. J’sais pas où il est barré maintenant, on s’est perdus. J’ai pas pigé c’qu’y m’disait, y fait trop de boucan son moulin. En tous cas, l’est pas bon son baquet, y part en crabe. J’y avais dit que c’était pas bon comme baquet, d’abord ça va pas avec le style de sa meule. Bon et alors qu’est-ce que je fais, moi, maintenant ? Le singe, ça travaille avec les fesses, il a dit. Ah ouais, les fesses …. Mon cul, ouais !!! On va essayer un coup pour voir … ça marche paaaaaaas !!! C’est la dernière fois qu’je monte dans une Ural…


Le ski doux



« Ok, bon alors Auvergne = montagne = hiver = ski… Ouais,… ça a l’air de se tenir comme raisonnement … (réfléchition, réfléchition, … te distrait pas, j’sens qu’ça vient …). Tiens ! On va revenir cet hiver avec Jannick. J’vais l’épater. Faut que j’m’entraîne.



Attends, comment j’ai fais déjà la dernière fois sur la piste gonflable de la grand-place de Bruxelles ? Ah oui, bon, d’abord relaxations des muscles, souplesse (ouais, ça ça va, chuis dans la force l’âge, facile). Après faut placer les pieds. Supposons que j’aie les skis, là, bon ok j’en ai pas mais on imagine. Donc légèrement asymétriques avec le pied droit devant, ça fait plus classe. Tu penches en avant (souple, souple), le dos bien droit, non plus droit, ben pourquoi ça marche pas jeune comme je suis ? Ah voilà, suffisait de forcer un peu. Gniiin, surtout faut plus que je bouge sinon ça casse (décrispation des muscles faciaux, on essaie de sourire… Non ça va, Jannick regarde pas). Ok ça c’est good.

Les bras, maintenant. Les bras, donc ça sert à tenir les bâtons. Zut, j’ai pas non plus de bâton (concentration, concentration, …). Allez, on suppose que j’en ai Alors tu les tiens manches en avant, mains jointes, serrés contre les coudes et les hanches. ça a l’air d’aller, on fait un essai de souplesse des genoux … Ouille ! juste un essai on a dit ! Faut pas forcer sur un muscle à froid, tous les grand sportifs savent ça.


Y a plus qu’à étudier le regard. Très important le regard, surtout avec le casque de vitesse. Alors je baisse la tête … Non c’est trop, je ne vois plus où je vais … voilà, juste le regard féroce à la limite de la visière. Wahouuuu, la sensation !!! ça fonce ! J’ai un style canon. Jannick va pas s’en remettre c’est sûr … Bon, ben y a plus qu’à trouver une pente… vont être chouettes les vacances au ski …

Eh, les copains, pourriez pas venir me décoincer ? Chuis bloqué !

La trans-substantiation du chien




Un concept révolutionnaire en voie de commercialisation chez Honda, sur la base de la Pan Euro, le modèle phare de la marque. La célèbre entreprise nipponne se heurtait en effet depuis toujours à la demande de ses clients adeptes des voyages au long cours : comment emporter à l’étranger assez d’approvisionnement pour ne pas être condamné à consommer les produits locaux à la qualité souvent médiocre et au goût détestable pour les subtils palais japonais ? Voici enfin LA solution sur laquelle les clients devraient se jeter dès l’été prochain : l’incubateur embarqué. Ce top-case très spécial, fabriqué dans un matériau plastique très résistant et de couleur noire (c’est important) permet d’emporter pour les longs voyages les aliments déjà préparés, mais sous forme réduite, leur développement se faisant naturellement et sans aucune intervention humaine au cours du voyage. En y plaçant les aliments à diverses étapes de développement, on peut même étaler les éclosions sur plusieurs jours et disposer ainsi d’une confortable autonomie en pays étranger. Voici par exemple le résultat avec deux hot-dogs, l’un à la saucisse de Strasbourg l’autre à la chipolata, au bout de 2 semaines de voyage. Le concept toutefois ne fonctionne qu’au-dessus d’une température moyenne de 30°C ce qui limite l’utilisation de l’appareil aux pays chauds ou aux voyages en été. Le manuel d’utilisation indique qu’une fois le top-case rempli, il ne doit plus être ouvert jusqu’à l’audition de petits jappements signe de l’arrivée d’un hot-dog à maturité.



Ah le gaillard !



- « Encore un ‘tit susucre, Monssssieur ?? »

- « Oh Voui !!! Comme vous servez ça bien ! Et vous faites tout bien comme ça ??? »

- « Oh Monsssssieur !!! Vous êtes un coquin vous ! »

- « Ah mais c’est parce que j’ai ma chemisette bleue deauville qui me gratte, je souffre atrocement. (à part) Casse toi Fabien, j’étais avant toi sur ce coup là »

- « Oh le fumier !!! Il ose faire ça sur mes terres ! Eh dis donc toi ! T’as pas fini de draguer ma payse ? J’aime pas la concurrence. Sors dehors si t’es un homme »



A donf !



Bon alors je récapépète depuis le bédut :

-le RD 524 au cap 235, un gauche 30 à 55 max, bosse, droit à 90 max bitume dégradé, je rentre la 2e,

- épingle droite à 20 max, 3e, nids de poule en formation,

- épingle gauche à 25, 3e, droit sur 350 m gravillons, à droite 70, je rétrograde,

- avant l’église à droite, chemin de terre, risque de boue, j’y vais cool,

- droit 300 m, à droite route forestière, bitume dégradé, droit 1 km, je mets la patate,

- virage gauche 80 max, chiche que je passe à 85,

- virage droit 40 max, je rentre la 3e, trace d’huile, je prends l’intérieur,

- descente 10 % en virage gauche, fossé, dénivelé 50 m, virage droite 75 max descente 12 %, là je les gratte tous,

- cassis en arrivant en bas, je freine comme un trappeur,

- épingle gauche, je fais frotter les cale-pieds,

- droit 400 m avec dos d’ânes, je lève mon cul de la selle,

- entrée en forêt, virage droit 55 max, sans visibilité, m’en fous je fonce,

- droit chaussée dégradée 400 m, m’en fous je fonce,

- épingle gauche en dévers au dessus d’une corniche, m’en fous je fonce,

- descente gauche 12 % gravillons, m’en fous je fonce,

- entrée sur le RD 35, droit 2 km, je mets la patate,

- bouée Dunlop arrêt pipi, m’en fous je fonce j’ai ma sonde,

- banderole MotoRevue boissons rafraichissantes, m’en fous je fonce j’ai ma pipe à eau,

- podium bise d’Adrianna Karembeu, m’en fous je f…, Adrianna Karembeu ??? Je fonce !!!!











Le pilotage en limande



……………. gauche 50 max ..rrr… gravillons ….rrrr.... droit 325 m …rrrrr….. épingle droite en dévers ……rrrrrr.… droit 500 m ……rrrrrrr…... gauche 120 max ……rrrrrrrr…….. droit 700 m ……rrrrrrrrr….……. droite 150 max ………rrrrrrrrrr…..…….. droit 1000 m ………………..Rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr……….











Soyons rationnels



« Et alors la marmotte, elle a pris le chocolat, elle l’a enveloppé dans le papier d’alu, mais le yéti lui a sauté dessus et il a tout bouffé et alors tous les dahus se sont barrés de l’autre côté de la montagne … et personne il me croit jamais, pourtant je les ai vus comme je vous vois Monsieur l’Agent… ».













Les rigueurs du peloton



Extrait du rapport journalier de l’adjudant Delamer, instructeur au centre de formation des motards de la gendarmerie moldave, en date du 28 mai 2007 : « Considérant les aptitudes du sujet, classé NG 25 selon le barème du manuel d’instruction, il est permis d’émettre des doutes sur ses capacités à terminer la formation ailleurs qu’à l’hôpital. Considérant que les exercices demandés sont trop faciles pour un individu aussi brillant que lui, il s’ingénie à distraire ses camarades de promotion par des jeux aussi idiots que dangereux. Sa dernière invention semble être le résultat d’un pari entre lui et les plus influençables de ses camarades : il s’agit apparemment de démontrer qu’il est possible d’effectuer avec sa Deauville de dotation l’exercice d’évolution en peloton lent sans les mains, sans les pieds et avec l’écran fumé abaissé. Si le sujet ne se résout pas à cesser ses pitreries, je proposerai à la commission d’évaluation sa radiation du peloton pour comportement contraire à l’esprit de corps »













Je l’aurai, un jour, je l’aurai !



L’ami Dale essayant laborieusement de convaincre son neurone de viser la béquille, en appelant à la rescousse ses souvenirs de quand il était le meilleur de la crèche à la pêche aux canards. Il peut le faire, si, si … Courage, tu y es presque ! Eh ! y a ton clope qui glisse ! Loupé !!! Fallait pas lâcher la ficelle ! Essaie encore … Avec la calabrêle à la Claudius, tu y serais déjà.













C’est pas du jeu



« Ouuuuin !!! Le vilain monsieur y m’a fauché mes playmobil ! »



« c’est pour jouer ! »



« ah ? tu joues à quoi, Monsieur ? »



« je joue au motard-qu’a-perdu-sa-moto-dans-un-ravin-et-qu’avait-laissé-ses-carambars-dans-la-sacoche-gauche-et-que-gâcher-des-carambars-comme-ça-c’est-bien-emmerdant »



« ah ouais ??, c’est cool ton jeu, et t’y joues comment ? »



« alors y a le motard qu’est jaune qui dit qu’il a perdu-sa-moto-dans-un-ravin-et-qu’il-avait-laissé-ses-carambars-dans-la-sacoche-gauche-et-que-gâcher-des-carambars-comme-ça-c’est-bien-emmerdant »



« Ouais !!!!..... et alors après ? »



« Et alors y a le motard qu’est bleu qui dit qu’il avait-qu’à-pas-faire-le-con-avec-sa-moto-et-que-si-il-avait-filé-ses-carambars-avant-y-en-aurait-eu-pour-les-autres-et-que-d’abord-y-sont-pourris-ses-carambars »



« et le playmobil qu’est rose pourquoi il se marre ? »



« le playmobil qu’est rose c’est la playmobilette, et elle se marre parce que à l’étape d’avant elle a fauché tous les carambars de l’autre passe qu’il avait oublié de fermer sa sacoche à clefs cet idiot, et qu’elle a tout bouffé en douce, et qu’elle a gardé tous les papiers des carambars, et que dessus y avait une charade qu’elle connaissait pas … »











Le Tilt-Annick à cou laid



« sssfffffffff … shoooooooooo… ici le commandant Cousteau … ssssfffffff … qui vous …shoooooo… parle depuis l’intérieur du … ssssfffffff …. Tilt-Annick … ssshhooooo … Sont tous morts ici … ssfffffffffff … ça schlingue drôlement … ssshhhoooo … je suis à 1500 … sssffffff … pieds sous la … ssshhhooooo … surface, il fait vachement humide … sssffffffff … j’entame ma der … sshhhooooooo … nière bouteille … ssssfffffff … dites à Simone que je mourrai en pensant à … ssshhhhoooooo … ma secrétaire … ssssffffffff … à vous la Calypso … sssssshhhhhhooooooooooo …











Avisseuuu à la populazzionne



La Direction Départementale de l’Equipement, section de la sécurité des infrastructures routières, en collaboration avec le peloton de circulation du canton de Mézidon-sur-la-Tronche et M. Moto de l’Allier et du Retiour, vous informe de l’implantation prochaine d’un nouveau panneau de circulation en vertu du décret d’application de la loi Trobien, paru au Journal Officiel du 30 février 2007. Ce panneau triangulaire représentant un individu moustachu à lunettes a pour vocation de prévenir d’un danger imminent et sera implanté à une distance réglementaire de 150 mètres dudit danger. Il pourra être accompagné d’un panneau rectangulaire horizontal conforme à la norme européenne CFFSS56-002-DDOG2 et portant l’inscription : « ATTENTION TILT A L’HORIZON ». Dans les zones les plus accidentogènes pourra être rajouté le samedi soir uniquement un pannonceau portant une icône représentant un pied appuyant sur une pédale de frein avec la mention : « freine comme un malade, monsieur ! »













Une bière, des haltères





« Bien. Chers z’amis, je vous remercie vivement d’être venus si nombreux à cette séance inaugurale de notre cycle de conférences annuel consacré en 2007 aux principes élémentaires des moteurs pour motocyclette.



Après cette courte introduction, je vous propose d’étudier maintenant le principe du moteur 2 temps. Notre université (The Deauville Académie) étant comme vous les savez publique, donc pauvre, je ne pourrai malheureusement pas vous l’expliquer au tableau en raison de la suppression par le nouveau gouvernement de la ligne budgétaire destinée à l’achat des craies.



J’utiliserai donc un support pédagogique alternatif diffusé pour pas cher par le troquet d’à-côté… ça c’est le piston, quand il est en bas la bière, pardon le bielle le fait monter, là il se vide, quand il est vide il redescend, il se remplit et ça recommence jusqu’à ce que le réservoir (de bière) soit vide… »







Rhube des voins



« Z’est la noubelle Yabaha FJR qu’on da rezue en dodation à la brigade ; za vait un dan qu’on l’a et on en d’est drès condent ; za marge bien ; za a la badade ; on vait soubent la course abec le brigadier et il a du bal à suibre parze que BM c’est de la berde à côdé ; bardon (Att-Tschoummmm !!), z’ai un de ces rhubes, boi, bas bous ???













Yamamotokadératé



« Monsieur Soïchiro Dieu de la moto »Regardez compatissant ce modeste ex-votoDevant votre SaintetéJe viens me prosternerDonnez moi, s'il vous plait,Un nouvel étrierPour que je puisse freinerSans faire traîner mes piedsEt avoir les jetonsEn sentant la sueur perler sur mon frontOh ! Pas forcément flambant neufMais avant l'an deux mille neufDans votre grande bontéPensez s'il vous plait à mon vieux combinéN'oubliez pas deux joints spiPour les prochains TdiEt mon cheval à basculeRedeviendra fier HerculeMonsieur Soïchiro qui êtes aux cieuxMerci d'exhausser tous mes vœux »



Tilt’s













Tout ce que vous voudrez mais par pitié ne tapez plus …



« Oui, Monsieur le Modérateur, je m’excuse, je n’aurais jamais dû et d’ailleurs je me prosterne à vos pieds, je vous promets que je ne le ferai plus, je ne détournerai plus le sujet des posts, je ne ferai plus de fôte d’ortografe, je ne parlerai plus sans m’être présenté, je n’écrirai plus des mots interdits par le dictionnaire, je n’oublierai plus de cliquer sur les publicités, je remplirai correctement ma fiche de membre, je ne rentrerai plus de photo trop lourdes, je ne dirai plus que BMW c’est mieux que NTV, je suis indignement indigne de toute dignité, Pitié Monsieur le M… Aie !!!!»





L’auteur adresse ses compliments aux reporters photographes (auront-ils l’audace de reconnaître leurs œuvres ?) qui ont saisi sur le vif ces instants authentiques dont il s’est efforcé de rendre l’argument le plus fidèle possible d’après ses souvenirs, ses notes et diverses dénonciations anonymes.







Article suivant: Savoir utiliser des additifs
Article précedent: Et si on taillait une bavette ?

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami









A propos de cet article
Profil de Claudius_antiquusinfos Article de Claudius_antiquus.
Un peu musicien à mes heures.

N° Article : 275
Article lu 5069 fois.
Créé le 25-06-2007 à 22h22.
Modifié le 01-02-2008 à 11h23.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier
* Ma

Tous nos articles Tous les articles