Dossiers > Mécanique

Changement de l'amortisseur arrière sur une NTV Revere

Changement de l'amortisseur arrière sur une NTV Revere de 1996 (RC33 T)

Il s'agit d'une opération simple qui ne présente qu'une seule (petite) difficulté réelle. A condition de la connaître, le remplacement de l'amortisseur ne prend qu'une demi-heure.

Mon amortisseur arrière, d'origine, est complètement fichu. La moto danse à chaque bosse et j'ai l'impression de piloter un dromadaire ce qui est très désagréable et néfaste pour mon dos (et puis en plus ça fait rigoler les copains, mon honneur est atteint).


Plusieurs solutions existent :

- le faire reconditionner, c'est-à-dire faire réinjecter de l'huile afin de lui rendre ses propriétés initiales,

- racheter le même chez le constructeur,

- acheter un amortisseur adaptable.


C'est la troisième solution que j'ai choisie car :

- la première n'est pas gratuite et je n'ai pas de garantie sur la qualité du reconditionnement,

- la deuxième est particulièrement onéreuse,

- la troisième permet de limiter les coûts et offre des prestations satisfaisantes. J'ai donc choisi un amortisseur HAGON sur le catalogue d'ACCESS MOTO, pour la somme de 460 euros TTC. Il s'agit d'un modèle unique comportant, comme sur le modèle d'origine, un réglage de dureté du ressort et de rebond. Seul défaut : ce réglage ne peut être réalisé sur la moto : il faut déposer l'amortisseur. Il est nécessaire de préciser à la commande le modèle de la moto. La NTV ne figure pas sur le catalogue, mais EQUIP MOTO me confirme par téléphone que la NTV est bien référencée chez HAGON. Il s'agit du leader français du marché de l'amortisseur adaptable et ses produits sont largement distribués. De nombreux équipementiers en assurent la diffusion.


L'objet est livré avec une clé de réglage de la précontainte de ressort, et deux clés Allen pour, l'une bloquer la bague de précontrainte, l'autre régler la force de rebond.


Démontage du vieil amortisseur :

Il faut tout d'abord :

- retirer le cache-axe de la roue arrière, retirer la goupille et débloquer le boulon d'axe de la roue (qu'il faudra enlever tout à l'heure),

- mettre la moto sur la béquille centrale en chargeant l'avant de la moto afin que la roue avant repose au sol (et donc que la roue arrière soit soulevée). Pour cela, j'utilise des packs d'eau (ça doit marcher aussi avec la bière !).

- déposer la selle,

- déposer les caches latéraux,

- déposer le réservoir (2 vis, l'une près du tube de fourche, l'autre près de la batterie, ne pas oublier de mettre le bouton de réservoir sur la position OFF, de déconnecter le bouton et le tube reliant le filtre à essence). Une fois qu'il est désolidarisé, prendre le réservoir par les côtés (c'est mieux s'il n'est pas trop plein), le faire pivoter et le poser sur les tubes de cadre à l'emplacement de la selle.

- retirer le renifleur en caoutchouc qui est fixé sur l'anneau ouvert solidaire du cadre. La partie teminale du renifleur peut être désolidarisée en enlevant le clip de maintient.

- retirer la roue arrière,

remplacement amortissteur arriere sur honda revere deauville Les boulons de fixation de l'amortisseur sont désormais accessibles.


L'amortisseur est fixé par deux boulons : l'un au sommet du cadre entre deux tubes formant entretoises de centrage, l'autre au bras oscillant. Si votre amortisseur a le même âge que la moto (entre 9 et 19 ans), préparez-vous à lutter contre des boulons grippés...

Dans mon cas, le démontage est relativement aisé, à l'aide d'une croix, d'un prolongateur et de douilles sur culot 1/2". Des clés à tube permettent de bloquer la rotation de la vis.
Selon le principe de l'embêtement maximum, les ingénieurs de chez Honda ont prévu des boulons de taille différentes.





Il faut également démonter la molette de réglage de dureté qui est fixée au cadre par une vis à tête 6 pans.







N'étant plus retenu, le bras oscillant retombe au sol.



La seule difficulté de l'opération consiste à sortir l'amortisseur de son logement. Dans mon cas, il y était un peu coincé et j'ai dû tapoter au maillet pour le dégager de son logement, aussi bien côté cadre que côté bras oscillant. Lorsqu'il est dégagé, on constate qu'il est impossible de le sortir par le haut, sauf à démonter les tuyaux et câblages qui s'y trouvent. L'astuce consiste à le sortir par le bas à gauche. De ce côté en effet, le garde-boue arrière présente une échancrure de taille suffisante pour y faire glisser l'amortisseur, la molette de réglage et le tube de liaison. Attention, ce n'est possible qu'après avoir enlevé la roue arrière.














L'amortisseur retiré, gardez-le dans un coin. Il pourra être reconditionné ou servir de dépannage en cas de besoin.


Montage du nouvel amortisseur

Régler préalablement l'amortisseur :

- la précontrainte de ressort est réglée par défaut au 3/4 de la dureté. Ce réglage convient pour un pilote d'un poids moyen (70 kg). A l'utilisation depuis 3 jours, je constate que dans mon cas ce réglage est insuffisant, notamment en duo (Non Môssieur, je ne suis pas gros, seulement un peu enveloppé !). Pour pilote costaud et duo chargé, je préconise de régler directement au plus dur. Cette opération doit être faite sur la table d'atelier, en fixant l'amortisseur entre les mâchoires d'un étau (avec des cales martyres en bois), à l'aide de la clé de serrage fournie (prendre une grosse clé à tube pour prolonger la clé et gonfler les biscotos, car ce n'est pas un ressort pour fillette...). Avec la petite clé Allen, serrer la petite vis exacave de blocage.

- la force de rebond se règle avec une vis hexacave sans fin : plus on visse, plus la moto aura tendance à sautiller. Ce réglage là peut se faire après le montage de l'amortisseur.






L'opération de remontage est exactement inverse, et très simple :

- glisser la pièce par la gauche du bras oscillant, installer l'œilleton supérieur entre les entretoises, remettre le boulons supérieur,

- soulever le bras oscillant pour positionner les œilletons inférieurs en regard du trou dans la patte du bras. Poser le boulon inférieur.

- serrer fortement les boulons.

- remettre la roue arrière,

- remettre le renifleur en place,

- remettre le réservoir en place, ne pas oublier de raccorder le tuyau d'essence et de remettre le bouton sur ON.

- remettre la selle et les caches latéraux.

C'est tout. Vous avez économisé une heure de main d'oeuvre et une journée d'immobilisation de la moto.

- aller faire un tour. Dès avant le démarrage, on constate que la moto a changé : le simple fait de s'assoir dessus ne provoque plus de mouvement de tangage. En roulant l'impression se confirme : la tenue de route est transformée. La moto roule à l'horizontale et votre colonne vertébrale n'encaisse plus les chocs. L'assiette de la moto est toutefois légèrement modifiée. Il faut donc refaire le réglage des phares. Attention aux premiers virages, il faut les prendre en douceur le temps de s'habituer à une tenue de route saine (on s'habitue à tout, même au pire). Votre style de pilotage va devoir se réadapter.






Article suivant: Journée Sécurité Routière en Val d'Oise
Article précedent: Etrier Arrière Deauville 2002 et avant 2002

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de Claudius_antiquusinfos Article de Claudius_antiquus.
Un peu musicien à mes heures.

N° Article : 269
Article lu 10877 fois.
Créé le 02-06-2007 à 23h29.
Modifié le 01-02-2008 à 11h42.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles