Dossiers > Accessoires moto

Recette de la calabrêle à la Claudius


Quand le sol se dérobe sous la béquille, c'est la catastrophe assurée : chute à l'arrêt, éventuellement chutes en série par effet domino lors des rassemblements, dégât sur les habillages, difficulté à remettre la moto debout, et, pire que tout, un développement hypertrophique intempestif des glandes sous-maxillaires ! Pour sauvegarder le carénage, le dos et l'honneur en béquillant tranquille sur terrain mou, tout le monde ici a donc au fond d'une valise la planchette qui va bien.

La planchette de bois a deux défauts :

- elle est nécessairement épaisse, pour supporter le poids de la moto (200 à 240 kg) et du chargement (jusqu'à 50 kg). Un seul petit centimètre d'épaisseur suffit pour que la moto soit posée plus verticale que de raison, ce qui tend à réduire sa stabilité.

- elle n'est pas accessible depuis la position de conduite et nécessite pour la récupérer de s'arrêter, de descendre, de béquiller temporairement, d'ouvrir la valise, de fourrager dedans à la recherche de cette s... de planchette qu'on était pourtant sûr d'avoir rangée là. Et pendant ce temps, qu'est-ce qu'elle fait la moto ? hein ? Qu'est-ce qu'elle fait ??? Elle tombe, Monsieur, de préférence sur les pieds du gars pendant qu'il a la tête dans la valise !

Des solutions existent :

- la plaque de métal soudée à l'extrémité de la béquille. Avantage : la cale est toujours en place puisqu'elle est solidaire de la béquille. Défaut : elle est forcément de petites dimensions puisque le repliement de la béquille ne doit pas être géné. Donc, cette solution n'est pas adaptée aux gazons sur terrain argileux un jour de pluie (exemple choisi totalement au hasard, bien sûr ...)

- la planchette boulonnée sous la béquille. J'ai vu la photo d'une Deauville 650 dont le propriétaire avait boulonné une épaisse galette ronde en plastique sous sa béquille. Avantage : le même que précédemment. Défaut : le même que précédemment, avec en plus l'épaisseur de la cale qui rallonge la béquille et fait poser la moto plus verticale.

- la calabrêle à la Claudius.

Le principe est que la calabrêle est :

- mince, pour ne pas créer de surépaisseur sous la béquille, et pour pouvoir se ranger entre le porte-valise et le carter en plastique.

- solide, pour résister au poids sans plier

- inaltérable, car elle doit passer son temps dans la boue et que je suis trop fainéant pour la nettoyer tout le temps,

- grande, pour offrir une assiette suffisante dans les terrains vraiment très mous,

- manipulable sans se salir des doigts (motard, oui ; poilu, oui ; tatoué, oui ; sale, non !!!), et avec les gants d'hiver,

- disponible à l'arrêt sans descendre de la machine.

- bien fixée, pour ne pas recouvrer son indépendance grâce aux vibrations et cahots.

Après avoir fait le tour de ma NTV, je ne retiens qu'un seul endroit convenable : à gauche, du côté de la béquille, dans l'interstice entre le carter plastique sous la selle et la branche du porte-valise. L'emplacement est mince (7-8 mm), large d'une douzaine de cm et profond. Il ne gènera pas la valise de gauche, ni les pieds du passager.



La fabrication de la calabrêle se décompose en deux opérations distinctes :

- fabrication de la calabrêle,

- fabrication du berceau d'accueil.

La calabrêle :

Il s'agit d'une plaque d'acier inoxydable épaisse de 3 mm, de 100 x 200 mm. A l'une des extrémités est soudée une broche faite dans le même matériau (1 mm d'épaisseur, 15 mm de largeur). La broche est destinée à s'encliquer autour de la branche horizontale supérieure du porte-valise. Elle comporte un pli supplémentaire, long de 20 mm, qui forme un tenon de préhension. Poids : environ 300 grammes.

Le berceau :

Il est réalisé en baguette d'aluminium ou d'acier plié à la pince et vissé sur les branches du porte-valise (l'acier résistera mieux aux vibrations du bicylindre. A défaut, prendre de lalu de section suffisante). Son rôle est de :

- guider la calabrêle lorsqu'on la glisse à son emplacement,

- empêcher la calabrêle de bouger et de se décrocher lorsqu'on roule,

- empêcher les bruits de frottement entre la calabrêle et le porte-valise.

Il est donc composé d'un montant vertical servant de rail de guidage, et d'un montant horizontal à double branche ménageant un espace de 5-6 mm de largeur et d'une longueur correspondant juste à la largeur de la calabrêle (100 mm). Le montant vertical est fixé sur le porte-valise par boulonnage. Le montant horizontal est fixé par boulonnage sur le porte-valise et sur le montant vertical. La réduction des vibrations et la protection de la peinture du porte-valise sont assurées par de petites nappes de caoutchouc noir taillées dans une vieille chambre à air, qui sont fixés à la colle néoprène sur les baguettes d'alu et sur le porte-valise.



Pour la finition, une couche de peinture noire assurera la discrétion de l'ensemble. La peinture ne sert qu'à la décoration car les matériaux utilisés ne nécessitent aucune protection.

Ce système est presque entièrement dissimulé lorsque la valise est en place. Celle-ci n'est pas du tout gênée par la présence de la calabrêle.



A l'utilisation :

- la moto s'arrête en terrain mou,

- le pilote reste assis dessus, les deux pieds au sol, moto droite au point mort, éventuellement main droite sur le levier de frein avant.

- l'éventuel passager descend,

- le pilote déploie du pied gauche la béquille latérale mais ne laisse pas pencher pas la moto,

- de la main gauche, près de sa hanche, il attrappe entre le pouche et l'index le tenon de préhension de la calabrêle, le soulève. La calabrêle se déclipse.

- tenant toujours la calabrêle dans la même main, et d'un seul mouvement, il se penche à gauche et vient la poser sous la béquille, tenon vers l'extérieur.

- il laisse pencher la moto vers la gauche, s'assure que la béquille est bien posée sur la calabrêle et se lève.
Au départ, on pratique l'opération inverse :

- enfourcher la moto, la redresser,

- se pencher à gauche pour attraper entre deux doigts la calabrêle par son tenon de préhension.

- la ranger de la main gauche dans son berceau. Le côté sale, celui qui était contre la terre, se retrouve du côté de la roue. Le côté propre, celui qui était à l'air, se retrouve côté valise et jambe de passager.

- quand le clipsage de la broche est ressenti, la calabrêle est rangée, on peut démarrer.

Fournitures utilisées :

- 1 plaque d'acier inox de 200 x 100 x 3 mm

- 1 plaque d'acier inox de 100 x 15 x 1 mm

- 1 baguette d'alu de 600 x 10 x 2 mm

- 2 petits boulons (vis + écrou + rondelle) de 4 mm

- 1 rivet pop

- 3 cm de tube en laiton,

- 15 cm² d'une vieille chambre à air de moto,

- quelques larmes de colle néoprène,



Temps passé :

- le temps d'aller visiter l'artisan chaudronnier du coin, qui m'a taillé les plaques au massicot, plié la broche à la plieuse, mis les 2 points de soudure. Il a consacré 1/2 h à ma bidouille pendant que ses collègues travaillaient pour le patron, et a refusé que je paie : "ça ne coûte rien, c'est dans des chutes. Vous laissez la pièce, on se paie le café comme ça ...".

- le temps de fabriquer le berceau en alu, de couper, plier, percer, chercher les vis dans les boites, trouver la pince à riveter, couper et coller les plaques de caoutchouc : une petite soirée tranquille.


Coût :
ben rien, c'était tout dans les chutes.

Moralité : on entendra désormais ches les NTVistes des dialogues du genre :

- "dégaine ta calabrêle si t'es un homme ...",

- "l'homme qui tire sa calabrêle plus vite que son ombre ...",

- "on dépose les calabrêles à l'entrée du saloon ...",

- "..."


Article suivant: Fabrication de déflecteurs de protection des pieds
Article précedent: Installation du carénage Chaplot sur une NTV Revere de 1994

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de Claudius_antiquusinfos Article de Claudius_antiquus.
Un peu musicien à mes heures.

N° Article : 235
Article lu 7070 fois.
Créé le 25-02-2007 à 01h57.
Modifié le 01-02-2008 à 12h10.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles